Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - muriel

Pages: [1] 2 3 ... 31
1
La vidéo qui m'aide , qui m'apaise , celle que j'ai monté avec les paroles d'Emmanuel Moire ...ce chagrin ...tu me dirais ça Sébastien ( tu me le chuchotes surement mon ange ) d'autres enfants à leurs parents aussi ..."sois tranquille"
Pour vous mamans et papas d'anges ,  pour moi <3 <3

http://youtu.be/qAKbcyr1x9k

3
Bonjour Armelle ,
Je me permets de te répondre devant l'urgence de ta demande . Je suis touchée par ton immense et indéfinissable chagrin car ta princesse comme nos amours n'est plus physiquement avec toi , parce-que c'est inacceptable de perdre son enfant et qu'il faut vivre avec cela , comment ? A force de chercher comment , je me suis souvent perdue dans une question sans réponse . Alors je pense à ça : quelque soit le degré de ma douleur , mon fils a mis fin à ses jours sans que je n'y puisse m'y opposer , la brutalité d'un passage à l'acte redouté et ma vie aussi c'est arrêtée et le monde ne tournera plus de la même façon . Entre ciel et terre je suis et je tente d'y trouver mon équilibre pas à pas sans chercher de remède miracle mais en moi toujours sa présence , j'existe pour les miens et pour lui qui n'aurais pas imaginé une seconde la profondeur de ma douleur , comme ta princesse qui las de ce combat s'en est allée . Ce n'est pas toi qui n'a pas été à la hauteur ni ta fille chérie . C'est cette terrible maladie qui l'a tué . Toi , maman aimante avec tes tripes tu as fais tout ce qu'humainement tu pouvais . Elle aussi et ce " choix " c'est imposé..donc ce n'est pas un choix délibéré . Je tente à l'heure qu'il est de vivre aussi pour moi ( survivre puisque l'on survis à son enfant ) pour moi parce que sinon je ne me reconnais pas , je viens juste de le comprendre 2 ans et presque 9 mois après , si je ne me reconnais pas je perds tout . Voilà mon pas à pas sur ce chemin que nous arpentons tous et toutes .
Je te serre très fort dans mes bras .

5
Je suis en deuil après le suicide d'un enfant / Re : Quel chemin
« le: août 21, 2014, 05:12:15 pm »
Merci Caroline pour ton partage . Je te souhaite aussi toute l'énergie possible pour continuer ton chemin .
Tendresse . A toi et à tous .

6
La douleur se transforme en une longue plainte silencieuse et profonde , d'une certaine façon je crois sans y croire et là est mon désespoir. Entre doute et croyance . Aujourd'hui , alors que je sortais de chez le médecin , mon esprit vagabond et mes larmes sous mes lunettes noires m'on fait prendre un autre chemin , au moment où je me rends compte de mon erreur de parcours ...je baisse la tête en me grondant moi-même et là je vois une grande plume blanche devant mes pieds , je la ramasse et souris de ce pilotage automatique conduit par l'Âme de mon fils . Y croire encore , me sentir apaisée ...espoir d'une lumière qui réside <3

7
Relisez tous nos témoignages , vous aurez matière à votre étude sur votre sujet .
Cordialement .

8
Bonjour Catherine ,
Je suis très émue par ton témoignage , ta petite Manon , si jeune . Sa souffrance te fait si mal , ce silence autour de toi rajoute à ta douleur . De Manon tu veux parler, de faux-semblants tu dois jouer . C'est une double peine imposée par un monde qui ne veut pas , ne peut pas voir cette atroce réalité . Ton entourage sait que tu souffre mais pas à quel point la torture est extrême .
Je ressens aussi cette solitude et ce profond isolement et pourtant dans ma famille je peux parler de mon enfant , pas avec tous , certains ne prononcent jamais son nom . Quand aux autres , ils me voudraient comme avant , alors oui seuls les parents ayant perdus un enfant peuvent comprendre . Au travail j'ai cessé de parler de lui , il est dans mon cœur .
Je t'embrasse ( ne t'isole pas , accroche toi à toutes les branches ) Petit à petit vois comment tu peux arriver à ce que le nom de ta petite chérie soit entendu par tes filles . Exemple : Aujourd'hui mes chéries on fait un gros cœur pour Manon .

9
La puissance de l'amour pour son enfant va au-delà de tout , là ou le rien ne se peut pas , tu as existé et tu existera toujours .

10
Ce que tu as partagé Angélique est un cadeau de Mathilde et toi , la vraie part de ton amour .
<3

11
Je t'aime ma tendre Angélique , tu m'es tout autant précieuse . Il y a une rose et un cœur entre nous , ta famille et la mienne .
D'échange en échange , ici , une profonde amitié est née .
<3 <3 <3 <3

12
Je t'aime Sébastien , tu es mon enfant , celui qui a comblé mon coeur , toi qui es en moi , moi qui regarde le monde à travers toi . Je t'aime toi qui es né et mort sous mes yeux , j'ai entendu ta première inspiration , celle qui a déployé tes poumons . J'ai entendu ta dernière expiration celle de l'air que j'insufflais dans tes poumons .
Je te parlais , te disais de ne pas avoir peur alors que la vie quittais ton corps . Je t'ai connu du premier souffle de ta vie au dernier . Cette place dans mon coeur tu l'as à jamais , il est empli de l'amour que j'ai pour toi et pour ta soeur . Pour ton neveu , mon petit-fils . L'amour grandit toujours , le coeur d'une maman est le muscle le plus extensible .
Je t'aime et maintenant je respire avec toi mon amour .
J'aurais toujours mal de ton absence , je sentirai malgré tout toujours ta présence .
Toi , tes yeux , ton sourire , ta voix que je n'entends plus mais que je n'oublie pas . Toi et tout ce qui était toi , toi et tout ce que j'ai appris de toi  , tout ce que tu m'a donné je veux le faire fructifier. Toi qui manques à mes bras . Tu restes avec tes presque 24 ans , de mon arbre de vie tu fais parti . Moi , je ne composerai jamais sans toi , où que tu sois je voyage avec toi .

Je t'aime tant !

Maman .

http://youtu.be/vpDfreJunkE

13
Un samedi sur ma terre .
http://youtu.be/zlsk8bY9ypg

14
Marie-Claude ,
Je la met en veilleuse aussi , je ne peux pas charger mon entourage . On est toujours seul face à sa peine c'est pour cela que je m'efforce à l'accepter comme une compagne , je sais qu'elle sera toujours là , elle me tuera peut-être mais pas ceux que j'aime et que je protège et aide avec , c'est vrai , mes petits moyens .
Et sur ce forum il m'arrive d'être maladroite car lorsque l'on souffre plus qu'on ne veux le dire , on emploie des mots que l'on pense mais que l'on applique pas forcément à soi-même . Des mots qu'on espère pouvoir appliquer à soi-même ??
Je sais que ta souffrance est innommable , je ne voudrais pas que tu penses que je la minimise .
Quand je dis peine , c'est un euphémisme .
Je t'embrasse , douces pensées .

15
Marie-Claude ,
Ce hurlement coincé dans ta gorge tu le sortira , crois-moi .
Face à cet horizon lointain tu y devinera Karen , tu finiras par y voir certains beaux couchés de soleil , toujours avec les yeux de ta petite Karen au fond des tiens .
Cette douleur tu l'apprivoisera , elle est à toi , comme une compagne tu la considèrera et pour ta fille et toi tu deviendras Neptune de tempêtes en accalmies tu apprendras à surfer .
Prends le temps de ta peine , exprime la comme nous tous et toutes . On est avec toi , comme Thierry le dis : " nous sommes tous là " .
<3

17
Mais oui Martine , je suis comme toi , devant mon clavier , j'y libère mes pensées , mes doutes , mes craintes et mes espoirs . Cette douleur qui parfois se fait moins violente et qui gronde et s'amplifie en nous telle une vague qui se déchaîne alors que la tempête ne c'est pas annoncée . Il est difficile de se croire à l'abris , nous sommes obligés d'écoper sans relâche cette eau qui menace la stabilité de notre barque . Tu vois on est sur cet océan inconnu et même si souvent nous buvons la tasse , croyant alors nous étouffer , il et presque incroyable de constater que nous reprenons notre souffle et ne nous noyons pas . Cette bataille de chaque jour est épuisante mais il faut croire que nous avons plus de force en nous que nous ne l'aurions imaginé .
Tendresse à nos petits Anges qui nous accompagnerons tout au long de notre traversée , j'espère que nous trouverons quelques petits îlots pour nous reposer .
J'en ai croisé quelques uns et sur tous je sais maintenant qu'il faut s'arrêter et se détendre avant qu'il ne soient submergés .
Je t'aime Seb , je fais ce que je peux mais je le fait et c'est pas à pas que j'avance , m'autorisant à me figer parfois .

18
Marie-Claude ,
Il a du te falloir beaucoup de courage pour contacter cet enquêteur et écouter le détail du rapport de police , entre l'espoir si minime soit-il qui est une véritable torture et la certitude tu as choisi d'affronter la certitude , ta petite Karen est bien avec les Anges , parmi nos enfants . Et je ne te trouve pas bizarre car le doute ne peut se dissocier d'un déni , moi-même je passe par de courtes phases de déni il est bien différent bien sur car c'est une sorte de comédie de l'esprit .
" Je ne peux pas cela à maman ! " oh comme je voudrais que tu saches que beaucoup de nos enfants l'on pensé et que cela a retardé leur geste mais ne l'a pas empêché .
Je pense souvent à ta fille comme aux autres enfants et même si pour Karen j'allumais une bougie pour elle et nos petits Anges près de Sébastien , ce soir j'en allume une pour Karen et toi . Une petite flamme de tendresse et de douces pensées .
Marie-Claude je te serre très fort dans mes bras . Cette terrible conscience totale de la brutale réalité qui te brise de nouveau  comprime mon cœur de maman .

19
Bonjour PrettyBaby ,

Dans tes paroles je lis ta peine , ta colère , ton incompréhension .
Ton amie/sœur de cœur est partie , tu te sens peut-être abandonnée , ton innocence perdue face à cette tragédie . Les autres ne comprennent pas que tu souffres de son absence ( encore ) comme tu le dis . Que tu souffres de cette fratrie brutalement déchirée .
Obligée de cacher tes émotions tu te sens incomprise . Oui c'est vrai .
Le " toi tu as très bien évolué " te fais serrer les dents car en fait qui sais quoi de ton parcours ? Le "c'est normal" te heurte car il n'y a rien de normal ..et ta douleur profonde est traduite par des mots qui ne sont pas à la hauteur de ce que tu ressens .
Essaie de ne pas en vouloir à ton amie , elle n'a pas pris le droit , elle ne se doutait pas qu'il puisse y avoir autant de souffrance autour d'elle .

Prends soins de toi , je crois qu'il y a des sujets sur ce forum où les frères et sœurs peuvent s'exprimer , c'est important de pouvoir libérer ses émotions , cela permet le retour au calme . Il est important d'être écouté .

Bien à toi .

Muriel .
 

20
Et si tu allais voir toi-même le psy de ton fils pour lui faire part de tes inquiétudes ? Vas-tu toujours au groupe de paroles et si oui ne pourrais-tu pas en parler à un des psychologue qui anime le groupe ?
Tu sais Thierry , on a tous les mêmes peurs .
Un jour , j'ai appelé " Ecoute famille " justement parce que je m'inquiétais pour ma fille . Tu y trouveras peut-être de l'aide .

Pages: [1] 2 3 ... 31