Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - Ange

Pages: [1] 2 3 ... 6
1
Merci à Monsieur Sermonte pour ce joli poème, j'ai eu envie de vous le faire partager quelques jours avant ces horribles fêtes de Noël qui brise le coeur de trop de personnes sur terre.
Tendres pensées à toutes et tous. Angélique

Je t'aime ma fille, ma petite Mathilde. Ta mamounette




LES ENFANTS QUI PARTENT À L’AURORE

Les enfants qui partent à l’aurore où s’en vont-ils ?
A quel mystérieux appel n’ont pu résister leurs jeunes destinées ?
Qu’ont-ils fait de notre amour et de ses prières ?
La nuit illogique n’a pas laissé l’aube enfanter le jour.
Quelques pas à peine séparent parfois le berceau de l’abîme.
Le temps est court entre le sourire que l’on berçait encore hier et le ciel muré d’une tombe.
Le ruisseau ne saura rien de tout ce que lui promettaient ses rêves :
la caresse rude des rochers, les baisers des herbes et des feuilles, la course sur le torse des montagnes et sur le satin indolent des prairies.
Né à peine, l’océan l’a déjà englouti.
Les enfants qui partent à l’aurore nous laissent avec nos baisers éperdus et le poids de nos tendresses inutiles.
Ils nous laissent avec cet amour qui nous broie, qui traîne ses croix et ses remords.
Nos baisers perdus et nos regrets qui, eux, ne s’égarent jamais.
Et l’on nous dit : «La vie va comme elle va, nous devons aller avec elle».
Mais nous, avec l’obstination des pauvres gens qui n’entendent rien au fracas de leurs destins anéantis, nous nous demandons :
«Qu’importe le chemin qui mène jusqu’au soir si nous devons marcher sans notre enfant».
Celui qui vole nos enfants vole aussi la saveur des fruits du jardin de la terre, il vole l’espérance des étoiles et l’insouciance des heures.
Et il fait du ciel un marbre froid où glissent nos prières.
Nos prières, qui les entend ?
Qui les entendra jamais ?
Si le ciel entendait les prières d’une mère, le marbre se briserait et son enfant reviendrait.
Les enfants qui partent à l’aurore pleurent-ils en pensant à nous ?
Non, écoutez-moi, derrière le voile, les enfants sourient.
Ils n’ont plus peur, ils n’ont plus mal.
Ils ont laissé leurs larmes aux portes du ciel, ils les ont abandonnées sur nos jours.
Là-bas, les enfants ne savent que le rire.
Le rire des joueurs d’étoiles, funambules sur les arcs-en-ciel.
On ne pleure pas quand on joue sur les dunes de lumière qui ondoient jusqu’à l’infini.
Lorsque l’on sait que l’infini ne s’ouvre pas sur le néant mais sur d’autres horizons, un autre azur, d’autres chants, d’autres amours.
Le temps des anges est plus court que celui des humains, car les anges ne sont pas ici chez eux.
C’est la raison pour laquelle ils sont voyageurs d’aurore.
Quand tu franchiras le temps des larmes et de la révolte, tu entreras dans la clarté que cet ange t’a laissée et que tu ne vois pas encore.
Alors tu grandiras jusqu’à atteindre l’heure qui te conduira à lui.
Vos enfants sont heureux.
Ils jouent à la marelle sur les pavés du ciel, mais sur leur marelle il n’y a plus d’enfer.
Ils sont heureux.
Ils courent en riant sur le sable bleu mouvant du firmament.
Leur pas n’est pas indécis, ni leur vol hésitant au-dessus des fougueux océans, des torrents et des volcans.
Au-dessus de l’estuaire du temps où s’en vont nos destinées.
Vos enfants vous parlent.
Ne les entendez-vous pas ?
Ils vous disent : «Si tu m’aimes, ne doute pas que je vis encore.
Je suis vivant.
Ne sens-tu pas ma main qui caresse ton visage ?
Ne sens-tu pas le souffle de mes baisers sur tes cheveux ?
Il n’y a pas de tendresse inutile, aucun de tes baisers n’est perdu puisque je les cueille…
À présent, c’est moi qui veille sur toi.
La vie est un berceau et c’est nous, vos enfants de là-bas, qui nous
penchons sur vous.
Quand tu n’entendras plus ta détresse, c’est ma voix enfin que tu percevras».
Les enfants qui partent à l’aurore ne sont pas les enfants de la nuit.
Ils sont dans l’âme du jour.
Pour nous, les saisons s’enfuient et nous croyons qu’elles nous entraînent vers le soir, vers un horizon de pauvres espoirs.
Nous n’allons pas vers le soir mais vers l’aurore de nos enfants.
Ils nous attendent puisqu’ils ne nous ont jamais quittés.
Dans l’aurore de nos enfants, il y a notre propre éternité.

2
Merci Thierry pour ta gentillesse envers moi et Mathilde, je ne viens pas très souvent non plus sur le Forum en ce moment mais je pense à vous toutes et tous, à vos enfants, les disparus et ceux qui restent.
Bientôt le 1er mai et ma fille aurait eu 16 ans, c'est ignoble, injuste et monstrueux.
Je t'embrasse mon cher Thierry ainsi que ton Ange Hugo

3
Face à un feu de cheminée on crois en tout , jamais en rien .  On pense â nos enfants , à vos enfants ,  aucune certitude  mais une profonde sensation . Rien c'est le chaos ,  tout c'est bien trop . Que sait-on réellement ?      Partout nos enfants sont . Devant ce feu de cheminée on est dans l'intemporel  . Tout est possible , tout est en nous .
Ange et Muriel  .
Bisous à tous et à nos Anges .

5
Lorsque j'ai raconté un de mes rêve...je ne m'attendais pas qu'il y ai des postes de ce genre sur mon topic. Je suis désolée mais je ne crois absolument pas aux médiums et tout autre charlatan de cet espèce! Il y a de bonnes personnes dans tous les milieux mais il y en a aussi tellement de mauvaises et quand nous perdons un enfant..."les rapaces rodent". C'est mon avis et mes croyances, chacun est libre bien entendu et je ne juge pas mais!?!
Je ne dis pas qu'il n'y a pas autre chose après la mort, d'ailleurs je le souhaite de tout mon cœur...ainsi je reverrais ma petite Mathilde mais en attendant je me contente de mes rêves et de mes pensés.
Bientôt tu aurais eu 16 ans, bientôt deux ans que tu es morte...peut-être est-il temps pour moi de prendre un peu de recul par rapport à ce Forum? Je n'y trouve plus ma place et le plus terrible pour moi est que je ne peux pas effacer mon sujet car beaucoup d'autres personnes ont écrit dessus. Je le respecte bien évidemment mais je n'accepte pas tellement de ne pas pouvoir enlever ce que j'ai écris moi sur ma vie, sur ta vie ma chérie.
Je t'aime Mathilde, de tout mon cœur de maman d'amour. 

6
<3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3 <3
Tous ces cœurs ma mumu...ta famille et la mienne.
Je t'aime mon amie si précieuse.

7
Bonsoir Thierry,
Il n'est pas facile de gérer les enfants qu'il nous restent après un tel drame et comme le dit si justement Muriel, on a peur pour eux.
Alexis, le frère de Mathilde ne parle jamais d'elle. Il n'est pas venu à sa cérémonie ni à son enterrement. Pour tout dire, il a vu la tombe de sa soeur un an après et encore c'était pour me chercher quand j'ai moi même disparu 16heures dehors lorsque j'ai tenté de me suicider.
Je m'autorise à prononcer le prénom de Mathilde devant lui à présent même si je sais, car je le vois à son visage, que cela ne lui plait pas. Pourtant je ne peux pas et je ne veux pas ne plus en parler...elle sera  toujours ma petite fille et elle sera toujours sa sœur.
Alexis a vu mon psy juste le jour où Mathilde est morte, je l'ai emmené presque de force! Depuis plus rien, pas de médicaments  non plus et après avoir hésité à continuer ses études, il a fini par décider de continuer...et oui Thierry continuer à vivre dans son monde certes mais il est vivant lui.
Essais de laisser Quentin "avancer à son rythme ", il a besoin lui aussi de monter sa colère, son incompréhension, sa profonde détresse...car en plus d'avoir perdu son frère, "il a perdu ses parents". Je veux dire par là qu'il ne vous verra plus jamais comme avant même si "avec le temps" tu verras Thierry, tu te surprendras toi même à sourire à nouveau, à rire sans pour autant oublier Hugo.
Douces et tendres pensés pour tous. <3

8
Sylvie, j'ai lu ton drame, je n'ai pas répondu! Pas la force, et puis vous êtes toujours trop nombreux à nous rejoindre sur ce Forum qui pour moi ne devrait pas exister! Toutes ces horreurs ne devraient jamais avoir eues lieu.
J'ai eu envie de te dire que le fait que tu sois en voyage en Guadeloupe n'est pas la raison pour laquelle Arthur a mis fin à ses jours. Tu te demandes peu être comment je peux dire une chose pareille car je je vous connais pas mais Mathilde s'est suicidée le 17 juin 2012...un mois exactement après notre unique voyage sur l'Île Maurice à son père et moi. Je me suis souvent demandée, si je n'avais pas fais ce voyage? Si elle s'était suicidée pendant que nous étions là bas?
Un des policiers nous a déjà reproché d'avoir été courir cet horrible matin là et d'oser laisser notre fille de 14 ans seule à la maison! Son frère âgé de 18 ans était là tout de même!
Je n'ose même pas imaginer s'ils avaient su que nous étions partis 10 jours en voyage sans nos enfants!!! Mathilde ne voulait pas allez chez sa grand-mère ni que quelqu'un vienne à la maison. Ils se sont donc gardés tout seul comme des grands!   
Je t'embrasse Sylvie ;-(
Douces pensés à toutes et tous <3

9
Bonjour Sylvie
Tu sais au sujet des rêves...ils viennent comme ça. J'ai envie de te dire de ne pas essayer de les provoquer car cela ne marche pas en effet. Et puis trois mois...c'est peu être encore trop tôt? Ton esprit ne peut pas faire la différence entre le cauchemar et la triste, la cruelle réalité. Cela va venir ma chère Sylvie...je suis certaine que dans un futur proche, tu pourras voir Arthur dans de doux rêves, je te le souhaite et je le souhaite à vous tous mes amis <3
Bisous

10
Oui Ronald, c'est agréable et c'est troublant. Ce n'est pas la première fois que Mathilde viens dans mes rêves mais je n'en parle pas ou peu sur ce Forum pour ne pas vous blesser. Je sais que certains parents n'attendent que ça de rêver de leurs enfants perdus.
Il y avait plusieurs mois que cela ne m'est était pas arrivée et bizarrement j'ai écris sur le topic à Muriel il y a quelques jours que les maigres signes de ma fille de ne me suffisaient plus!
Je ne sais toujours pas si c'est mon cerveau qui me joue des tours mais j'ai envie de croire que c'est bien Mathilde qui m'envoie des messages.
Je t'embrasse Ronald et toutes et tous

11
Étrange....alors que je devais garder Margaux toute la journée, ta cousine qui va avoir 5 ans, je n'arrivais pas à trouver le sommeil. C'est encore trop difficile pour moi même si j'aime beaucoup Margaux...Bref, je finis par m'endormir dans le canapé sans calculer que Monsieur le chat allait faire ses griffes sur ce canapé et m'énerver à 3h du mat!!
En vrac, je retourne dans la chambre vers 6h et là j'ai rêvé de toi ma petite chérie: tu est venue sur mon lit, m'as demandé ce que je faisais aujourd'hui? Je t'ai dis: je vais en ville avec Margaux, tu viens avec nous? Et tu as accepté.
Je sais que le rêve est la voie royale de l'inconscient, je l'ai appris d'un grand psychiatre qui le tiens de Monsieur Freud...mais tout de même!?! Était-ce mon inconscient ou toi qui est vraiment venue pour me rassurer?
J'étais "apaisé"en me réveillant et en même temps "inquiète"...suis-je folle?
Margaux a passé une bonne journée avec sa tata, moi aussi mais je n'ai pas cessé de penser à toi, j'aurais tellement aimé que tu sois réellement là avec moi <3

12
Bonjour à tous
Aujourd'hui je me suis fais la réflexion que j'en avais plus rien à foutre de ce que pense "les autres"! Qui sont ils pour nous juger comme des mauvais parents??
Nous sommes assez grands pour nous juger tout seul...n'est-ce pas mes amis?
Je vous embrasse toutes et tous <3

13
Comme je te comprend ma douce Muriel, je vis les mêmes choses que toi à des centaines de kilomètres qui séparent nos habitations.
Cela fait un an et huit mois que Mathilde s'est suicidée, qu'elle est morte...non pas qu'elle est morte dans mon cœur mais dans ma tête. Oui, les maigres signes que j'aimais recevoir avec surprise et tendresse ne me suffisent plus à présent...je réalise son ignoble absence.
Hier, je suis allée dans sa chambre pour y déposer un bougeoir en forme de fée que sa tante lui a donner...je me suis conditionnée pour ne pas exploser en pleurs. En fait, j'ai presque jouer la carte de "l'indifférence" et le pire est que j'ai réussi!
Suis-je un monstre sans cœur ou sans âme? Tout ce que je peux répondre c'est que je suis dans la triste réalité, celle qui me ferait vomir mes tripes!
En juillet, cela fera 25 ans que j'ai rencontré mon mari...et pourtant je me sent si seule! Mon fils Alexis ne comble toujours pas ce vide en moi et je dirais même que lorsque j'avais mes deux enfants près de moi, je me sentais déjà seule.
Comme je l'ai entendu il n'y a pas très longtemps, il faut faire un travail de deuil non seulement par rapport à la mort de nos enfants mais aussi par rapport au passé, au présent et à l'avenir. Je trouve cette remarque très juste et je remercie la personne qui me l'a faite <3
Énormes bisous ma douce Muriel.
Bisous à toutes et tous.
Angélique

14
Muriel, Laure, Sophie, Martine, Marie-Claude,Thierry, Ronald....et tous les autres, Pardon j'en oublie beaucoup...une pensée pour Mexico qui a été la toute première à me répondre sur ce Forum.
Je vous embrasse et vous remercie d'être là <3

15
Bonsoir Ronald,
Tu culpabilises et c'est bien normal car nous culpabilisons toutes et tous après la mort de notre enfant!
Je voulais te dire que je connais bien la maladie et le manque de temps...et le manque d'argent plus de gros problèmes familiaux ainsi que professionnels. Nous aurions aimé donner plus à nos enfants, plus de temps, plus d'amour...plus de tout!! Si nous avions su...nous aurions fais autrement, nous aurions été différents MAIS comment imaginer une seule seconde? Et quand bien même...cela aurait' il changé quelque chose? Lorsque je lis tous les drames, un grand nombre de familles est plongé dans le chaos alors qu'il n'y avait pas de problème de santé, pas de problème financier, de l'amour, de la joie et du bonheur.
Mathilde nous a laissé un courrier...cela ne m'explique pas son geste, ne nous explique pas à son père et à moi. Ça n'a fait que renforcer ma culpabilité, renforcer mes doutes et mes questions!?!
Je t'embrasse, prends soin de toi car tu le mérites...tu aimes tes fils et tes filles, ta femme <3
Angélique

16
Une rose pour toi ma petite chérie...je t'aime tant toujours et encore.

17
Magnifique chanson...une très belle vidéo pour Seb qui me touche en plein cœur <3 j'aurais aimé le connaître ton fils chéri. J'aurais voulu qu'il rencontre Mathilde, ils auraient peut être été des amis tout simplement. J'espère qu'ils le sont parmi les Anges <3
Mille bisous ma douce Muriel.

18
Merci encore une fois ma douce Muriel...je t'aime, toi mon amie au grand cœur  :)

19
Impossible de dormir ce soir...je pleure. Je vais le regretter demain car une grosse journée m'attend mais voilà comment faire? Comment continuer à vivre sans toi?
J'ai été Aide-médico-psychologique pendant de nombreuses années, puis Monitrice-éducatrice...aujourd'hui Psychanalyste! Combien de temps je vais tenir? Je n'en sais rien!
J'aimerais m'endormir et ne jamais me réveiller, j'aimerais ne pas avoir eu d'enfant, pardon Mathilde mais je souffre vraiment trop ce soir. Ton frère Alexis ne parle jamais de toi, je pense qu'il souffre aussi mais parfois j'aurais besoin qu'il prononce ton prénom.
Je reçois de plus en plus d'ados...peu-être que c'est trop dur pour moi! Pourtant j'y arrive et cela me plait réellement de me sentir utile! Je ne suis plus dépressive mais il est bien temps maintenant! Ce connard de psy que j'ai vu en 2005 n'a fait que de me donner une camisole chimique! Serais-tu encore là si j'avais guérie avant? Oh je n'ai aucune réponse à mes questions et je n'en n'aurais jamais.
Le 1er mai approche trop vite ainsi que ce putain de 17 juin! Si seulement le temps pouvait se figer pour toujours dans un beau rêve où tu es là près de moi, juste tout près de moi comme une égoïste maman qui cajole son bébé d'amour.
Douces pensés pour vous mes frères et sœurs de douleur  <3

20
Je suis en deuil après le suicide d'un enfant / Re : Quotidien
« le: février 08, 2014, 10:39:38 am »
Tu peux être fière de toi Sophie pour ce courageux et magnifique récit. Merci pour nous toutes et tous, nous avons besoin...j'ai besoin de personne comme toi avec l'intelligence du cœur comme je le dis aujourd'hui <3 c'est tellement précieux. Énormes bisous. Angélique

Pages: [1] 2 3 ... 6