Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Sujets - nicolas

Pages: [1]
1
Je suis en deuil après le suicide d'un enfant / Après trois ans...
« le: février 17, 2012, 08:59:47 am »
Bonjour.
Aujourd'hui, c'est la date anniversaire du départ de Sixtine. Trois ans déjà, et le choc est toujours présent. Peut-être le moment de faire un petit bilan et de partager avec vous.
Tout d'abord, nous deux, les parents. Ma femme me disait ce matin:"c'est comme un incendie de Forêt. Tout brule en surface et les amis voient que tout a été détruit. Mais la forêt repousse et la vie reprend... Seulement les racines des arbres continuent à se consumer, et nous sommes ces racines". ce choc, il nous faut apprendre à vivre avec, car il sera toujours là au fond de notre cœur, et n'est-ce pas un peu ce que nous souhaitons, car il nous permet de faire vivre notre enfant.  Si on pouvait parler de notre fille avec nostalgie et amour, sans à chaque fois cette émotion négative et cette tristesse, ce que ce serait bien: mais n'est-ce pas là le travail du deuil ?
Les amis et la famille: nous ne voulons pas une seconde mort de notre fille par un oubli. Les amis, continuez à parler avec nous de notre fille. N'hésitez pas à laisser sa photo bien visible quand nous venons vous voir. Ne nous plaignez pas, mais continuez à la faire vivre par des petits gestes. Rien ne nous fait plus plaisir.
L'association PHARE: merci à Thérèse et à toute l'équipe pour ce travail réalisé, à la fois dans la prévention et dans l'écoute. Le fait d'avoir participé à la création de forum et de le voir vivre est important pour moi. Se dire que le départ de nos enfants peut être autre chose qu'un abandon et un échec, qu'il peut aider et avoir une suite "positive". Continuons donc à échanger sur ce forum, à le faire vivre. 
A bientôt.




2
Troubles du comportement et addictions / Cyberdépendance
« le: janvier 18, 2012, 12:12:32 pm »
Bonjour à tous. dans le cadre de Phare Enfants Parents, nosu avons organisé deux conférences avec l'Ecole des Parents 49, sur les difficultés liées à l'utilisation d'Internet. Voici le lien pour cette présentation qui vous donnera des références où aller chercher de l'info et de l'aide http://www.phare.org/la_parentalite_l_ere_des_ecrans_2011-10-14-24.html.
 En synthèse:
- Dialoguer avec vos enfants et ados, sur le sujet,
- Passer progressivement d'un contrôle très stricte pour les jeunes enfants à plus de confiance pour les ados, mais avec des règles claires et quelques outils de contrôle parental.
- Ne pas diaboliser internet, qui est un outil très puissant et utile, mais connaître les risques et en informer les enfants.
- Maîtriser un minimum tous ces outils pour pouvoir en parler, et si necessaire, se faire aider par un autre parent de son entourage.
Bonne lecture. Nicolas

3
Bonjour.
Juste pour vous faire profiter d'une adresse qui a très bien fonctionné pour un jeune de 26 ans en difficulté (drogue, pas de boulot, complètement déboussolé). il s'agit de la méthode http://psy-gede.fr/, près de Langon (33)
Il s'agit de sessions de 5 jours, avec un point 6 mois après.
Ne vous arrêtez pas à l'inspiration catholique de cette association. Les psychologues sont des professionnelles reconnues, la personnalité est au centre des travaux et chacun est libre de parler de ses croyances ou pas.

Si vous avez des adresses de ce type et dans d'autres départements, n'hésitez pas.

4
Bonjour. Je pense que nous avons tous vécu des périodes difficiles après la mort de notre enfant. Je vous propose d'inscrire dans ces échanges ce qui vous a aidé à un moment ou ce que vous attendiez de votre entourage.
Par exemple, nous avons le souvenir d'un ami qui a perdu un enfant il y a bien longtemps et qui donc, a toujours su être proche de nous. Juste après le suicide de notre fille, alors que nous allions moyen, il est venu nous voir. Il faisait beau. Il nous a juste dit: je vous emmène! Et nous voila partis au bord de la mer, à 2h00 de la maison. Un déjeuner d'huitres sur la plage déserte, trois heures passées à marcher le long de l'eau. Le tout fait avec gentillesse.
Nous savions que nous pouvions dire non et il aurait respecté ce non.
C'est clair que j'apprécie quand on vient nous proposer une activité, sans insistance mais tout simplement, sans forcer et en acceptant le refus si ce n'est pas le moment et sans que cela ne remette en question une prochaine fois! Quand on n'a pas le courage, ces initiatives et ces petites choses nous permettent de bouger.

5
Bonjour.
je viens d'avoir un coup de fil d'un de mes amis qui est inquiet pour son fils aîné. Celui-ci vient de louper sa deuxième année de droit (en 4 ans) et ne fait plus grand chose. Son fils est inscrit à partir de Janvier dans une formation. Il est aussi d'accord pour faire un point. Nous avions trouvé une session du GEDE qui nous avait été conseillée par un autre parent dont le jeune avait beaucoup apprécié. Cela est plutôt réservé à des personnes plus agées ou en tout cas, au delà de 22 ans.
Auriez-vous des adresses de ce type? Pas trop psy, mais bien tournée vers les personnes qui ont besoin de faire un point et qui les aide à trouver la bonne voie ou à se restabiliser.

Pages: [1]