Auteur Sujet: ma belle fille nous accuse d'etre responsable du suicide de mon fils...  (Lu 3372 fois)

mounette

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
    • Voir le profil
et elle ne veut plus parler à sa belle famille. ...
mon fils médecin anesthesiste était bipolaire et à 42 ans il s'est suicidé seul dans un hotel
pr absorption de médicaments bien choisis
depuis ses 20 ans il a toujours eu des hauts et des bas mai a reussi tant bien que mal à arriver
à 42 ans. mais lorsqu'on est médecin on a pas droit à être malade surtout psychique..
et il a refusé de se faire soigner correctement. il a fait sa posologie lui même mais c'est bien connu
qu'on est mauvais juge pour soi-même
ma belle fille nous accuse de ne pas s'être suffisemment occupé de lui dans l'enfance alors que nous
avions une fille gravement handicapée qui occupait une grande partie de notre temps.
pourtant il a fait de la musique de haut niveau, reussi de brillantes études etc...
il est vrai qu'il y a 35 ans personne ne nous a aidé : ni psychologue ni psychiatre pour nous les parents, ni
la famille, ni même les médecins du point de vue soutien psy. on était seuls au monde avec nos problèmes. nous ne connaissions aucune association de parents
notre souffrance d'avoir perdu notre fils est immense . s'y rajoute ces accusations terribles. j'ai cru devenir folle j'ai fait le tour des connaissances de l'époque (nourrice maitresse d'olivier, psy qu'il a consulté à 20 ans etc)pour ne pas sombrer
on nous dit que nous avons fait de notre mieux avec amour...
mais ma belle fille persiste. depuis c'est très difficile pour voir mes petits enfants, 1 h par çi par là et un week end occasionnellement si ça l'arrange, ce qui rajoute à notre souffrance

j'aimerais savoir si d'autres parents sont ou ont été dans le même cas
merci de votre aide

coro

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 35
    • Voir le profil
Re : ma belle fille nous accuse d'etre responsable du suicide de mon fils...
« Réponse #1 le: février 28, 2012, 10:02:07 am »
Bonjour Mounette,

Le suicide est un véritable drame auquel dans votre cas vient s'ajouter un conflit avec votre belle-fille et la distance qu'elle vous impose avec vos petits-enfants.
On peut faire l'hypothèse que votre belle-fille reporte sur vous le sentiment de colère et de détresse que l'acte de votre fils a provoqué chez elle, puisque vous êtes ses parents et qu'il était malade depuis l'enfance. En effet, le deuil et particulièrement après le suicide d'un proche peut entraîner une phase de colère et la mort n'étant pas liée à une cause naturelle, les survivants recherchent souvent un responsable, que l'on rend coupable du passage à l'acte.
Pensez-vous qu'il soit envisageable d'entreprendre avec votre belle-fille une médiation familiale ? La médiation familiale vise à restaurer la communication, en donnant à chacun la possibilité de s'exprimer et d'être entendu, à préserver des liens entre les personnes et plus particulièrement des membres de la famille. Le but recherché étant d'augmenter la fréquence ou la régularité des visites de vos petits enfants. Je pense que chacun d'entre-vous, y compris votre belle-fille, aurait à y gagner.
Voici le site de la fédération nationale : http://www.mediation-familiale.org

Bon courage à vous tous.
« Modifié: février 29, 2012, 09:46:23 am par moderateurphare »