Auteur Sujet: Mon fils unique s'est suicidé.  (Lu 20273 fois)

Laure

  • Membre Actif
  • ***
  • Messages: 124
    • Voir le profil
Mon fils unique s'est suicidé.
« le: août 20, 2012, 03:39:54 pm »
Le 12 juillet, mon fils s'est pendu. Il est mort. Il avait 30 ans. Nous n'avons rien vu venir. Il ne semblait pas du tout dépressif et nous avions une grande complicité, on se parlait beaucoup. Il était très beau et intelligent. Bien sur, il ne vivait plus avec nous et comme nous il n'a pas répondu au téléphone, mon mari est allé chez lui et l'a trouvé pendu dans son appartement.  Mon mari et moi sommes totalement dévastés. Les premiers jours, nous avons accomplis toutes les formalités qui ont pris 10 jours, l'enterrement , un peu comme anesthésiés. les gens pensaient que nous étions courageux alors que je pense que nous étions juste dans l'action. Mais maintenant, c'est l'enfer. Nous culpabilisons. Nous pensons avoir un peu étouffé notre fils unique lorsqu'il était enfant. Je dois préciser que nous n'avions pas choisi d'avoir un seul enfant. C'est la médecine qui l'a décidé. Nous pensons avoir été exigeants, lui avoir mis la pression. Du coup, nous nous apercevons qu'il nous cachait beaucoup de choses ( travail, finances) pour nous épargner. Je n'ai pas pu lui dire au revoir et je donnerais ma vie pour le revoir une seule minute et lui dire à quel point je l'aimais. D"ailleurs, nous n'avons qu'une seule envie, c'est de le retrouver car nous avons le sentiment d'avoir tout perdu. Aidez-nous s'il vous plait !!!

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : Mon fils unique s'est suicidé.
« Réponse #1 le: août 20, 2012, 08:56:48 pm »
Bonsoir Laure ,
Votre fils unique , c'est tellement iréel , tellement insupportable..au dela des mots.
Vous avez raison , ce que l'on prend pour du " courage " n'est que le psychique qui anesthésie afin de nous protéger de l'inconcevable réalité qui nous met en état de choc.
Puis la réalité frappe et le coup est d'une violence telle que après cette période de  " flottement " les questions fusent , la culpabilité nous avale et le période des pourquoi et des si commence à en perdre la raison. De nous il reste un pâle reflet de ce que l'on était..avant et c'est la descente aux enfers mais la réalité , les mots et les actes du passé sont tronqués car si aujourd'hui il était évident que..je n'ai pas vu que..qu'ai-je fait ou/et que n'ai-je pas fait ? Comment pouviez vous ne serais-ce que l'imaginer avant ? Quelle boule de cristal aviez vous pour voir l'invisible ?
Plusieurs personnes vous ont répondu sur le sujet " gérer l'absence de mon fils.." initiée par Céline 80.
Je vous embrasse avec beaucoup d'affection.
Maman de Sébastien , mon fils ,mort par défenestration il y a 8 mois et 20  jours . J'ai une fille et je suis moins à plaindre que vous qui avez perdu la seule chair de votre chair .

mexico64

  • Membre Actif
  • ***
  • Messages: 101
    • Voir le profil
Re : Mon fils unique s'est suicidé.
« Réponse #2 le: août 21, 2012, 03:27:48 pm »
Laure, c'est horrible.
Et cette fichue culpabilité qui s'en mêle...
Vous êtes comme nous toutes, une mère formidable qui a tout fait pour le bien de son enfant, une mère qui a donné tout ce qu'elle a pu.
Nous repassons le film en arrière nous cherchons ce que nous avons fait, ce que nous n'avons pas fait, ce que nous avons trop fait ou pas assez.
Il n'y a pas de mode d'emploi, chaque être est unique et réagit de façon unique.
Pourquoi nos enfants se sont-ils tués?
Comme le dit Muriel, ils n'ont plus eu le choix tant leur souffrance était atroce et insupportable.
Comment prendre la mesure de cette souffrance de leur vivant alors que nous ne vivons plus ensemble, qu'ils nous cachent leur mal-être ou bien que nous sommes tenus par notre rôle éducatif???
L'horreur absolue, c'est leur mort, c'est l'incompréhension, c'est la culpabilité, c'est le vide, l'absence.
Mais nous avons tout fait pour eux, tout ce qu'un parent est en mesure de faire.
J'ai la chance d'avoir eu deux filles, et Lou est là pour me rappeler chaque fois qu'elle me voit inquiète à son sujet: "Maman, je ne suis pas Alix!".
Oui, je les ai élevé dans les même conditions, elles ont traversé les mêmes épreuve, elles ont reçu le même amour...et pourtant l'une est pleine de vie et l'autre était si fragile.
Pourquoi est-ce ainsi? Qui détient la réponse?
Nous sommes là pour vous, tenez bon, continuez!
Douces pensées


mexico64

  • Membre Actif
  • ***
  • Messages: 101
    • Voir le profil
Re : Mon fils unique s'est suicidé.
« Réponse #3 le: août 24, 2012, 08:10:35 pm »
La promenade dans les lieux connus, et le vide qui se fait cruellement ressentir au point de vous couper le souffle...C'est notre lot à tous. Peu à peu tu pourras passer à nouveau par ces lieux qui vous ont été chers sans être à terre, et certains lieux resteront impossibles à visiter. En tous cas, c'est ainsi pour moi.
Biz laure


numéro

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 4
    • Voir le profil
Re : Mon fils unique s'est suicidé.
« Réponse #4 le: août 27, 2012, 12:27:11 pm »
Bonjour Laure,
J'ai perdu mon fils de dix-neuf ans en octobre 2010. Il était étudiant et construisait son avenir. Comme vous, je n'ai rien vu venir. Pas un instant, je n'ai envisagé qu'il mettrait un terme à sa vie. Pour moi, il était important de tenter de comprendre même si il reste toujours une part de mystère. J'ai essayé de recueillir un maximum d'informations, cela m'a pris du temps et beaucoup d'énergie mais j'avais besoin de faire quelque chose pour lui. J'ai trouvé de l'aide auprès d'une psychologue qui me suit encore et en participant à des groupes de paroles. C'est auprès de parents qui ont vécu la même tragédie et qui cheminent différemment que vous trouverez des réponses à vos questions, une véritable écoute et de la compassion. J'ai rencontré des personnes formidables et je crois qu'elles m'ont redonné l'estime de moi. Tout le monde peut être touché par le suicide d'un proche. Enfin, il fallait que je fasse sortir de moi toute cette souffrance qui me minait, alors j'ai écrit tous les jours dès que j'en ressentait le besoin. J'ai écrit des lettres à mon fils où je lui disais tout ce que je ressentais, ce que je vivais, tout ce que je ne pouvais pas dire aux autres. J'ai gardé ainsi des traces, un témoignage précis de tous les moments douloureux par lesquels je suis passée. J'aime me relire et je m'aperçois qu'avec mes problèmes de mémoire je n'aurais pas gardé de souvenirs aussi précis.
N'hésitez pas à parler de votre fils avec vos proches, vous en avez le droit et le besoin. Même si au début cela provoque de la gêne, il faut que les gens comprennent que nos enfants sont toujours là et qu'il n'ait pas question de les gommer.
Enfin, accordez-vous d'ouvrir par moment des fenêtres où vous vous accorderez un peu de plaisir : une balade, une lecture, un loisir, un soin. La spirale dans laquelle on se trouve nécessite des moments de pause ou l'on devient fou !
Je suis près de vous par la pensée et j'espère vous avoir apporté un peu d'aide. 

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : Mon fils unique s'est suicidé.
« Réponse #5 le: août 30, 2012, 04:17:08 pm »
Oui , c'est vrai , il faut s'accorder cela et nos enfant ,s'ils nous voient, ne le voudraient pas autrement même si notre immense désarroi est légitime et compris.
Comme numéro , j'ai rejoint aussi un groupe de parole mais récement et malheureusement l'antenne la plus proche est loin de chez moi. De ces parents l'on peut entendre beaucoup de choses et même si differents nous sommes , notre douleur est commune et ce partage est salvateur.
Mais je n'ai pas écrit mes pensées pour mon fils , je lui parle à voix haute , mais la mémoire faisant en effet défaut , écrire est aussi un bon moyen d'extérioriser ses émotions et par la suite se rendre compte que l'on évolue malgrès tout . Je l'ai fait au début puis j'ai arrêté , alors disons que ce que j'écris sur ce forum est aussi ma thérapie, mon cri , mon souvenir..mais je ne peut pas tout écrire et ce que je garde je ne le perdrais pas..ce que je garde de lui est en moi, à jamais. Mon enfant, ma vie.
Il restera toujours une part de mystère car aussi proche que nous soyons de la vérité nous ne sommes pas dans la tête de nos enfants et ne pouvons partager leur pensées même si nous le voulons car c'est un besoin. Quel a été son parcours de souffrance ? Il m'arrive d'en parler un peu avec les amis de mon fils quand j'en ai le courage mais surtout quand je peux sans leur faire de mal , ce n'est pas facile. Mais je vivais avec mon enfant et  j'ai vu le face immergée de l'iceberg et pourtant je n'ai pas pu le sauver , malgré tout.
Je t'embrasse Laure.
Mes pensées les plus douces numéro.

celine80

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 46
    • Voir le profil
Re : Mon fils unique s'est suicidé.
« Réponse #6 le: septembre 03, 2012, 09:26:56 pm »
Laure, il ne faut pas culpabiliser. Vous n'y pouvez rien. Vous n'avez rien vu venir, mais dites-vous que votre Enfant souffrait tellement, qu'il est soulagé. C"est ce que je me répète depuis octobre 2010. Mon Fils s'est suicidé le jour de son anniversaire : 31 ans. Vous devriez allumer des bougies, vous acheter un bouquet. Je ne suis pas baptisée mais depuis la mort de mon Fils je vais mettre des bougies une fois par semaine à l'église et je m'assois pour me reposer dans ce lieu. J'écoute sa musique, je lui fais écouter sa musique. Je lui parle. Vous verrez que les gens ne veulent plus parler de nos Enfants. Dites-leur que vous en avez besoin. Que votre Enfant est toujours près de vous. Je vous embrasse. Tenez le coup pour lui. Il vous dirait qu'il ne voulait pas vous voir malheureuse. Simplement il ne supportait plus cette vie là. C'est le message que mon Fils m'a laissée. Bisous et tenez le coup pour la mémoire de votre Enfant.

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : Mon fils unique s'est suicidé.
« Réponse #7 le: septembre 09, 2012, 03:38:52 pm »
Bonjour Laure ,
Tu dis " continez..." c'est important pour moi aussi et parler et en retour avoir une réponse m'a aidé et m'aide.
Pour suivre ton récent post , si tu permets , je peux te dire:
Tu sais , chacun dans la famille réagit à sa manière et c'est une défense contre la douleur. Au début je me suis heurtée face à certaines réactions..du style boutons de mon enfant etc , comme toi. Mais en même temps je savais que la douleur de ma famille , soeurs et mère était là , très forte et les mots leur manquait , un peu comme si ils se sentaient coupables , gênés et c'était le cas , en fait complètement désarmés..comme moi. Un jour , une de mes soeurs , que j'adore , m'a dit " Je te donne mon fils " elle pleurait et sa phrase m'a choqué car rien ni personne ne remplacera mon enfant , mais c'était une phrase dite sous l'emprise de l'émotion et de la douleur. Mes beaux frères sont anéantis et l'un deux n'en parle jamais , il y pense chaque jour , je le sais.
Il y a deux mois , j'ai accusé mes soeurs et mère de ne pas comprendre ma détresse tout ça parce que une de mes soeurs me voyant triste et muette m'a dit " ça va pas ma petite Muriel ? " J'ai hurlé " Non ça va pas , j'ai perdu mon fils !!" et j'ai claqué la porte. Ma mère a perdu son petit fils et souffre de me voir désenfantée , c'est terrible , mes soeurs souffrent de la perte de leur neveu qu'elles aiment tant et souffrent de ma souffrance. Je m'étais trompé de colère et je suis allé m'excuser en pleurant quelques heures après. Evidement , je ne te parle que de famille , je suis moins apte pour les autres et c'est peu dire.
Aujourd'hui , Laure , cela fait 9 mois et 9 jours que Sébastien est parti ( je disais " mort " avant , histoire de me faire plus mal et peut être aussi me convaincre de l'inacceptable réalité ) et je suis plus calme et je participe aux joies et inquiétudes de mes proches quand à leurs enfants , mes neveux et nièces.Jusqu'à un certain degré , bien sur . J'apprends à déconnecter. Je déconnecte tant que les jours et les nuits se succèdent et que sans calendrier , je ne saurai te dire quand on est , le temps c'est arrêté et on avance.
Avance pour lui Laure.
Je t'embrasse très fort.

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : Mon fils unique s'est suicidé.
« Réponse #8 le: octobre 13, 2013, 02:24:50 am »
Laure <3

Ange

  • Membre Actif
  • ***
  • Messages: 114
  • MATHILDE VENAIT D'AVOIR 14 ANS
    • Voir le profil
Re : Mon fils unique s'est suicidé.
« Réponse #9 le: octobre 13, 2013, 04:17:05 pm »
<3 Laure, aussi
Angélique,DEDE, Angel et enfin Ange...je suis la maman de Mathilde qui a eu 14 ans le 1er mai 2012 et s'est suicidée le 17 juin 2012

marie-claude

  • Membre Actif
  • ***
  • Messages: 180
    • Voir le profil
Re : Mon fils unique s'est suicidé.
« Réponse #10 le: octobre 18, 2013, 06:50:55 pm »
Ma chère Laure,

Je comprends ton désarroi, ta peine si profonde, ton cheminement si particulier comme nous toutes. Tu sais bien qu'Olivier il t'aimait tellement qu'il n'a aucunement voulu te bouleverser en ne te racontant rien, il voulait simplement épagner les inquiétudes d'une maman pour son fils tant aimé. Comme Karen il a voulu faire face tout seul et probablement s'en sortir et comme il n'a pas pu, il n'a pas vu d'autres solutions que ce geste absolument impensable. Il t'a protéger, il ne voulait aucunement te blesser, de cela j'en suis certaine.

Sauf que comme bien d'autre avec ton mari tu n'as rien vu venir de sa détresse, de ces moments indicibles qu'il vivait, ne t'en tiens pas rancune oh non ! La seule chose dans cela que je puis "reprocher à ma fille c'est de ne pas avoir laissé un petit mot, je ne sais pas moi pour me raconter, me dire, expliquer peut-être cela aurait-il un peu apaiser cette peine si déchirante, ce vide qui me fait si peur. Puis-je te demander si Olivier vous a laissé un petit quelque chose, une note que sais-je et en ce cas cela t'as forcément aider un peu malgré tout ???

Avec ton mari vous êtes deux et vous pouvez vous soutenir mutuellement, j'espère que celui-ci va mieux , rassure-moi !

Je sais, Laure, je sais et je te tiens la main et admire ta force même si tu ne te rends pas encore bien compte de celle-ci.

Je t'embrasse et si je vois ton beau Olivier avec Karen dans mes rêves, je lui demanderai de t'aimer encore plus.

Marie-Claude

mouilliere

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
    • Voir le profil
Re : Mon fils unique s'est suicidé.
« Réponse #11 le: avril 28, 2014, 02:55:15 pm »
Moi aussi, je suis une maman qui a perdu son fils unique, il avait 26 ans et s'est pendu à son matériel de musculation chez lui.
J'ai eu la chance de l'avoir au téléphone juste avant de passer à l'acte et dans les 10 mn qui ont suivi il était trop tard. En fait il me téléphonait pour me prévenir. C'est un énorme vide maintenant, j'essaie de survivre avec cela et sans lui ! pas facile tous les jours.