Auteur Sujet: mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique  (Lu 53918 fois)

catherine

  • Invité
mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« le: novembre 22, 2012, 05:05:00 pm »
il était beau, beau blond au yeux bleus; grand 1.85 m, il avait tout pour lui, joyeux il avait choisi d être militaire, il était très bien intégré dans son régiment, il est parti en OPEX , il avait rencontré avant de partir un copine, que j'ai vu quand il était absent, elle était mignonne, jeune sans être belle, a son retour il s'est rendu compte qu'il n'était pas le seul amoureux, il a voulu rompre, mais elle n'a pas lâché, je le voyait triste, j'ai essayé de lui dire, que ca va lui passer, et puis il m'a écrit une lettre en me disant qu'il était conscient qu'un enfant ne part pas avant ses parents, mais qu'il était tellement mal, qu'il l'aimait et que c’était la femme de sa vie, a 23 ans, il s'est pendu, il a envoyé un texto a un copain qui avait beaucoup de route avant de venir, il lui a dit "je suis sur la balançoire, vient me décrocher je veux pas que ma mère vois ça"je survis depuis,
je suis seule je l’élevais toute seule, j'essaye de travailler de vivre, le matin je mets un pieds et l'autre suit, j'ai été voir un psy qui m'a dit que c’était la pire chose qui puisse arriver a une maman, bien sur que je m'en doute, il n'a rien dit d'autre, sinon que c’était normal de ne plus dormir, normal de faire des cauchemars, normal de vouloir me supprimer, bref je suis normal d'avoir aussi mal
comment comprendre, comment vivre,

mexico64

  • Membre Actif
  • ***
  • Messages: 101
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #1 le: novembre 22, 2012, 05:23:05 pm »
Catherine,
Je suis infiniment triste de lire le suicide de votre fils.
Comment s'appelle t'il?
Comment vivre? Et bien vous vous y prenez très bien: une respiration après l'autre, marcher un pas après l'autre dans le chaos que vous traversez, que nous traversons ou avons traversé, pleurer, laisser la souffrance, la culpabilité, les pourquoi nous saisir, nous envahir, nous ensevelir, suffoquer, s'épuiser, se faire soutenir par les psys, par les amis, par le forum, s'abandonner, dormir et ouvrir les yeux et réaliser chaque fois que notre enfant est mort, souffler, respirer, écouter le tic tac du temps qui passe, écouter notre propre souffrance, embrasser celle de nos enfants, réaliser l'ampleur de cette souffrance, comprendre que leur mort n'a été qu'une délivrance, porter son enfant en soi, apprendre à le ressentir tel qu'il est maintenant, attendre la fin de notre vie pour enfin le retrouver mais ne pas oublier d'être ici et maintenant pour notre enfant parti qui jamais n'a voulu nous blesser, qui savait mais ne voulait pas, qui ne pouvait pas faire autrement.
Nous ne sommes plus les même mais nous sommes là et ce forum est une chaîne tendue entre nous, saisissez la comme s'il s'agissait de la main de votre fils, ne lâchez pas et venez partager ici ce que nous seuls pouvons comprendre.
Je vous embrasse.


muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #2 le: novembre 23, 2012, 01:49:14 am »
Elle et terrible votre histoire de souffrance et de torture que vous nous dites là , mon fils avait le même âge que le votre , il s'est défenestré il y aura un an le 30 novembre .
En ce moment je ne suis pas apte à tenir les propos de Mexico mais mes pensées sont les mêmes .
Votre psy parrait être un homme bien, continuez vous à le voir ? Etes vous seule dans cette épreuve cruelle ? ( on est toujours seule dans une telle souffrance . ) Mais avez-vous des amies( is) , vous êtes vous rapprochés , hormis ce forum , de parents dans la même situation de perte de la moitié de sois même ?
Je pense à votre fils et vous sembliez si proches , vous , sa mère sa confidente qui par votre amour inconditionnel n'avez pu le sauver de lui-même  , comme nous.
Je vous embrasse très fort.

catherine

  • Invité
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #3 le: novembre 23, 2012, 05:29:26 am »
Florent
il s'appelait Florent, il s'est pendu a la balançoire du jardin et moi je regardait la télé a l'étage dans ma chambre, les copains sont arrivés au plus vite, ils ont criés, j'ai ouvert les volets, descendus les marches, ouvert le portail, et allumé l'extérieur, et là je l'ai vu sur la balançoire. il avait acheté la corde l'après midi, dans la quincaillerie ou travaille un de ses copains

catherine

  • Invité
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #4 le: novembre 23, 2012, 05:46:23 am »
ses copains l'ont décroché, je lui ai enlevé la corde et je l'ai bercé, j'ai hurlé
les pompiers sont arrivés ainsi que le samu, ils l'ont choqué, rapidement ils ont eu un pouls, j'étais entre rassurée et angoissée,
a l’hôpital il était en soin intensif, au début ils ne me disaient rien, mais plus les jours passaient et plus ils étaient pessimistes, les encéphalos n’étaient pas plat mais il n'y avait pas grand chose
ses frères d'armes sont venus très rapidement pour me soutenir, et surtout le stimuler, ils sont restés jusqu'au bout avec moi, heureusement qu'ils étaient avec moi car
j'ai un père et un frère, quand je leur ai téléphoné pour leur dire, mon frère m'a dit qu'il ne pouvait pas venir il avait un diner avec des amis, je ne leur parle plus, l'autre jour j'ai reçu un texto de mon frère j'ai pas répondu,

catherine

  • Invité
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #5 le: novembre 23, 2012, 06:01:03 am »
pendant 10 jours je n'ai été qu'un zombi, j’étais a 3 h du matin a l’hôpital et repartait a 9 h du soir parce que les infirmières avaient peur que j'ai un accident en repartant chez moi, un peu de sommeil une douche, et je repartais
on avait parlé Florent et moi des dons d'organes, j'ai eu des problèmes de santé, et je devais être greffé du cœur, un chirurgien a pu le "réparer" il y a 8 ans, donc a cet époque on avait beaucoup parlé de ce don, lui comme moi on était d'accord pour donner, mais tout ce qui se voit uniquement, et a l'époque on avait vu un reportage, d'un enfant en attente
quand on m'a demandé si il était donneur, j'ai dit oui bien sur, mais uniquement ce qui se voit pas, je me suis rendue compte que j'attendais cette demande depuis qu’il était en soin intensif et que les médecins n’étaient pas optimiste sur son réveil
les médecins, ses frères, ses supérieurs, tous m'ont trouvé "tellement courageuse" et moi j'était tellement froide, tellement horrifiée, tellement plus rien

catherine

  • Invité
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #6 le: novembre 23, 2012, 06:34:02 am »
maintenant je marche, parle, travaille
j'ai l'impression que ce n'est pas moi, je ne revois pas le psy, il me trouve "normal"
j'ai souvent le capitaine et le colonel au téléphone, souvent des textos de ses frères d'armes, je leur cache mes peines, ils sont déjà triste et en manque de Florent que je ne veux pas en rajouter
ma famille s'est réduite comme un régime dukan, mais sans effet yoyo
j'ai pas été gâté, je suis comme Angélique (j'ai lu vos postes) mes parents ne m'aimaient pas, seul mon frère était bien, moi j'étais la cosette de la famille
quand j'ai eu Florent je l'ai élevé en faisant tout le contraire de ce qu'ils m'ont fait, je l'ai aimé, embrassé, câliné, et admiré
aujourd'hui je suis excessive en tout, je parle trop, je conduis trop vite, je bois trop, j'ai réessayé de fumer mais j'ai pas réussi, je pleure trop, je hurle dans la maison, je l'appel je crie son nom, ma pauvre petite chienne a peur,
je crois que je fais peur aux gens

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #7 le: novembre 23, 2012, 03:36:05 pm »
Mon coeur se serre en te lisant Catherine , je vois l'image de ta souffrance , de ton cri , de ton espoir et de ton désespoir . Et ta solitude..
Comment peut-on être "normal" quant on perd son enfant ? Florent , ta vie , ton amour , tes entrailles .
J'attendais aussi que le médecin du S.A.M.U me pose cette question , sur l'instant j'aurais pensé " Tu vois Sébastien , tu as fais un don de toi , toi qui disais n'être rien .." C'était pour lui que j'avais cette espérance .
J'étais là aussi , mon fils est tombé juste derrière moi alors que je rentrais d'une course , au sol j'ai vainement tenté de le réanimer et j'ai eu quelque minutes d'espoir fou et toi , près de ton enfant dans cet hôpital pendant 10 jours ...mes larmes coulent , tu l'a accompagné jusqu'à son dernier souffle et ça , c'est important et pardonnes moi cette prochaine phrase mais d'autres mamans auraient aimé recueillir cet instant . Mais jamais , jamais vivre la cruauté de la mort de celui ou celle qui ne doit pas partir avant "Son enfant" !
Je t'embrasse tendrement .

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #8 le: novembre 23, 2012, 05:36:00 pm »
Pourquoi cacher ta peine ? C'est ton fils , ta peine et tes pleurs , ses frères d'armes la comprennent . S'ils t'appellent c'est bien qu'ils se soucient  de toi . Parler fais du bien , ils peuvent te soutenir un peu et se sentir utiles ..

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #9 le: novembre 23, 2012, 05:48:52 pm »
Je vais te dire ce mon "psy " m'a dit quand je lui ai dit que je dormais pas , que je luttais contre le sommeil : " Ah bon , pourquoi ? " , j'ai cessé d'aller le voir . Peut-être  que celui que tu as consulté voulait dire que ta réaction , tes émotions étaient normales  , elles le sont .

catherine

  • Invité
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #10 le: novembre 23, 2012, 10:14:11 pm »
merci beaucoup vos messages vos psts me font voir que je ne suis pas seule, mais aussi que j'aurais mal tres mal pendant longtemps
une baguette magique, revenir aux temps heureux, impossible ?

mexico64

  • Membre Actif
  • ***
  • Messages: 101
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #11 le: novembre 24, 2012, 09:14:01 am »
Oui c'est impossible Catherine.
Rien ne sera plus jamais comme avant et oui ça va durer longtemps.
Mais n'oublie pas, n'oublie pas non plus Muriel qu'à l'instant même où la vie a quitté nos enfants, ils nous ont enveloppé de leur amour chaleureux et qu'ils nous accompagnent à chaque instant.


catherine

  • Invité
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #12 le: novembre 24, 2012, 09:38:59 am »
oui il m'a écrit une lettre, il m'a dit "je t'aime ma petite maman" je serais toujours là pour toi, et je serais une étoile qui brillera pour toi
je lis et relis cette lettre, j'essaye de comprend ou je n'ai pas été a la hauteur, j'ai recopié tous les textos qu'il avait écrit a tous ses copains et a cette fille,
je suis la pire mère,
j'essaye de faire bonne figure, mais j'ai un énorme vide dans mon coeur, rien ne m'intéresse, actuellement je suis une "déplaçeuse" je ne range pas je déplace d'un côté de l'autre
a la fin de la journée je me dis qu'est ce que j'ai fait aujourd'hui a j'ai déplacé
je ne rentre pas dans sa chambre, j'ai toujours pas fait le lit il est resté comme le 7 septembre j'y ai mis juste son sac militaire avec ses affaires lavées et repassées, l'ordi mis sur le côté du lit tout est resté, je peux pas faire du ménage ni rien ranger
je pense que je fais un déni

Cathy

  • Membre Jr
  • **
  • Messages: 67
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #13 le: novembre 24, 2012, 10:50:59 am »
Comme je te comprends, Catherine, cette impression d'être comme une  zombie, je ne pense pas que tu sois dans un déni. J'ai mis un an avant de ranger la chambre de Mélanie, en la laissant comme elle l'avait rangée, j'avais l'impression qu'elle était encore là, et puis un jour, j'ai pris mon courage à deux mains, je l'ai rangée avec les yeux pleins de larmes, j'ai voulu être seule..... j'ai lu et relu ses lettres mais je n'ai pas de réponses, toujours cette interrogation de se dire pourquoi, malgré l'amour qu'elle me portait  j'ai cette dernière image qui me hante, celle où elle était dans ce garage si froid, et moi dans le salon, croyant qu'elle dormait encore......Son rêve (être gendarme) est devenu mon cauchemar. Ses affaires militaires, je les ai rendues à la brigade, je n'ai gardé que son postillon ! Bientôt 2 ans et toujours cette même douleur et cette incompréhension .......Que te dire d'autre, à part que le chemin sera long et qu'il y aura toujours ce vide...... courage Catherine, tu n'es pas seule  bises ......

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #14 le: novembre 24, 2012, 01:17:24 pm »
Oh non Mexico , je n'oublie pas cet amour dont il m'a fait cadeau , ce bien précieux qui rayonne en moi réchauffant mon être tout entier . C'est grace et pour cet amour que je vis et pour ma fille aussi .
J'ai l'impression qu'il est tout près en ce moment , peut-être parce que la date approche et qu'il tente de calmer mes tremblements , parfois , souvent je lui dit " oui Sébastien , je me calme .. " et je me détends en expirant  longuement l'air de mes poumons .
Ils ne reviendront pas , nous les attendons quand même et le fol espoir de les voir passer la porte s'impose , c'est douloureux , parce que jamais cela ne se produira mais notre envie d'un retour impossible ne s'efface pas et la souffrance de l'absence nous est intolérable . Déni ? Plus pour moi , mais encore pour toi je pense ,Catherine, et c'est bien normal ( tu n'aimes pas ce mot , par quoi le remplacer ? ) tu aura mal toute ta vie mais tu connaitra mieux cette douleur et tu saura qu'elle peut te laisser des moments de répit . Comme toi , j'ai du mal à ranger sa chambre , je ne peux pas trier son courrier , son ordinateur, son bureau.. j'ai juste mis son lit en mode canapé et des photos sur les murs , de belles photos . Son linge est repassé et plié , rangé , je lave le sol et nettoie la poussière , c'est propre.. et stop pour l'instant , il n'y a pas de règle autre que de suivre son rythme . Peut-être après le 30 novembre je prendrai mon courage à deux mains comme toi Cathy , je ne sais pas , j'ai des idées mais pour l'instant elles restent dans ma tête .
Je n'ai pas de lettre de Seb , mais nous avons tellement parlé ce jour là , alors je sais pourquoi , ce que je ne saurai jamais c'est si il l'avait prémédité ou pas . Mais l'acte ultime est la délivrance d'une souffrance indescriptible , à nous d'avoir mal mais ce n'est pas de leur faute , ils le savent , on le sait . A nous avec notre force , la leur ( car ils sont forts maintenant ) notre amour , le leur , de vivre .
Nous te comprennons toutes Catherine et ça ne fait que 2 mois 1/2 que Florent s'est envolé , alors brasse du vent , déplace et replace , ton enfant unique..il y a de quoi être désorientée , en errance complète .
Je t'embrasse . Continue à nous parler , si tu le veux bien .

martine

  • Membre Jr
  • **
  • Messages: 71
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #15 le: novembre 24, 2012, 03:25:24 pm »
oui Catherine;, continue à nous parler, nous sommes toutes confrontées à la meme souffrance ! seuls ceux qui sont confrontrés à une meme souffrance, peuvent se comprendre !! j ai trouvé mon fils adoré pendu le 21 Février 2O1O la veille de son anniversaire ! depuis comme nous toutes je ne suis plus la meme ! mais mon fils vit en moi désormais, je ressens sa force, sa présence, et je pense que c est ce qui me permet de mettre un pas devant l autre chaque jour !! à la morgue ce jour maudit ou je me tenais debout devant son corps, il a pénétré en moi ! je sais que cela peut paraitre étrange ce que je dit la, mais mon amie d enfance qui était blottie contre moi à ce moment précis ou je l ai senti, m a murmurée à l oreille, qu elle avait senti qu il venait de rentrer dans moi !! c est irréel ce que je raconte, mais c est la pure vérité !!! nos enfants nous habitent désormais j en suis convaincue, ils font partis intégrante de nous, comme lorsque nous les portions , bien à l abri de ce monde si cruel !! plus personne ne pourra leur faire du mal ! il nous faut vivre avec sa désormais !! je t embrasse Catherine ainsi que vous toutes mes soeurs de douleurs !!!!!!

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #16 le: novembre 24, 2012, 03:53:15 pm »
Comme lorsque nous les portions ...
C'est beau ce que tu dis là Martine .
<3

martine

  • Membre Jr
  • **
  • Messages: 71
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #17 le: novembre 24, 2012, 04:29:33 pm »
merci Muriel !! c est cette sensation la qui nous donne la force à nous toutes d avancer avec eux dans la vie !!!! nous sommes (remplies) de nos enfants dans notre corps et notre esprit maintenant ! c est une autre relation, différente de celle que nous avons avec "les vivants" !! mais tellement plus intense !!!

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #18 le: novembre 24, 2012, 05:53:07 pm »
Tu sais Martine , celà n'empêche pas la douleur et la profonde tristesse mais c'est vital de ressentir ce lien !
Je comprends ce que tu entends dans " plus intense " mais je n'en suis pas encore là , je le pressents et celà me permet de vivre .
Il me manque tant .
Je l'aime tant .

catherine

  • Invité
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #19 le: novembre 24, 2012, 06:17:08 pm »
demain c'est ma fête, la 1ère sans lui,
même quand il était a la caserne ou en OPEX, il se débrouillait, j''avais bonne fête ma petite maman, un petit cadeau ou des fleurs, alors aujourd'hui j'ai acheté des jasynth , et en sortant du magasin j'ai dit Merci Florent
ce qui est bizarre c'est que tous les jours j'ai un signe, quelqu'un me dit le mot : Florent/ 23 ans/ militaire/charpentier/missile/fou de moto/
j'allume la télé et je vois un jeu ou le commentateur dit et "voici Florent 23 ans" .............. je rencontre une personne lors d'un déplacement qui me dit," je me suis engagé dans l'armée.".  sans arrêt j'ai des signes,

merci a vous toutes en parlant ici, j'ai l'impression de faire un journal, de me confier évidement je pleure en écrivant cc'est pourquoi je fais de petit mot, car au bout d'un moment je ne vois plus claire