Auteur Sujet: mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique  (Lu 53970 fois)

catherine

  • Invité
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #20 le: novembre 24, 2012, 06:26:45 pm »
aux autres je leur dit, ça va, ça va allez
sauf a ma tante qui elle a perdu son fils 42 ans, de maladie, il y a 3 ans
je lui ai dit il ne vont jamais vieillir tous les deux
j'aurais aimé avoir comme elle des petits enfants, un mariage, le voir vieillir, mais je l'ai quand même eu jusqu’à 23 ans

le soir ou il m'a quitté, je regardait la télé, et pendant la pub je suis descendu pour allez au toilette, il fumait dehors il est venu m'a demandé si j'avais pris mes médicaments pour dormir, j'ai dit oui, il m'a fait un bisou, et m'a souhaité bonne nuit
cela faisait 3 jours qu'il avait préparé son départ, je l'ai vu dans les textos écrit aux copains lointain aux copains plus proche les textos ont été fait au dernier moment

bon sang que de courage il lui a fallu, tout préparer, et le faire, et son dernier regard sa dernière pensée,
quel horreur

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #21 le: novembre 24, 2012, 09:02:25 pm »
Catherine , de ce que j'en sais , non pas que par des ouvrages mais par quelques témoignages , lorsque la décision est prise , ils sont soulagés et apaisés , ils n'ont pas peur .
Son dernier regard était pour toi , sa dernière pensée elle lui appartient , tu ne fera que supposer et la torture recommence , je ne peux pas te dire de pas y penser , tu le fera , comme nous . Le livre de Christophe Fauré m'a beaucoup aidé : " Après le suicide d'un proche " 

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #22 le: novembre 27, 2012, 01:06:55 am »
Tu en auras encore des signes Catherine , et de certains , plus précisément dans un rêve qui ressemble à nul autre , tu saura qu'il n'est loin que parce que tu ne le vois pas .
Mais oui , cest très dur de savoir que l'avenir imaginé ne se fera pas . C'est douloureux et inconcevable . Même si l'on croit à la survie de l'Äme , notre coeur lui saigne .
Comme toi je suis figée dans le temps , comme toi je dis aux autres ça va aller , il ne viellira jamais et ça ce n'était pas prévu dans notre programme .
Mais lui , il a laissé une trace indélibile en moi.
Douleur et reconnaissance mélées , celle de l'avoir perdu et celle de l'avoir connu.
Paradoxe mystèrieux , peine immense quoiqu'il en soit .
Mes pensées les plus douces pour toi.

catherine

  • Invité
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #23 le: novembre 29, 2012, 08:32:27 am »
j'en suis a des extrêmes, j'aimais mon fils, je l'admirais pour tout ce qu'il a réussit a faire,
et aujourd'hui, j'ai des sentiments curieux , parfois je le déteste de m'avoir fait ça, je lui en veut il a détruit ma vie,
il n'a pas mesuré toutes les conséquences de son geste
vous allez me trouver égoïste, chose que je ne suis pas, j'ai toujours été là pour lui, quand il rentrait de la caserne pour ses affaires, pour qu'il mange ce qu'il aimait, pour qu'il puisse se reposer j'aillais même faire jusqu’à 600 km, pour le chercher a la caserne le vendredi soir car il avait tellement mal aux pieds et aux jambes, le chercher a minuit a Paris car le train avait eu du retard bref j'ai fais mon boulot de maman
et aujourd'hui je culpabilise car j’étais dans mon lit et lui sur la balançoire a se pendre

catherine

  • Invité
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #24 le: novembre 29, 2012, 08:40:43 am »
il me manque tellement,

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #25 le: novembre 29, 2012, 04:35:17 pm »
Bien sur que non tu nes pas égoïste!
Ces extrèmes sont normaux , tu as le droit d'être en colère contre ton fils , parfois , surtout ne t'en veux pas qu'une telle pensée .
Et crois-tu que ton fils aurait faitautrement que hors de ta vue et ce afin que tu ne puisse intervenir , pas loin pourtant car cet endroit , c'était chez lui , chez lui là ou il a grandit . C'est terrible , moi je me suis absentée 20 mn , toi où pouvais-tu être ? Enchainée à lui ?
Il te manque , il te manque et c'est injuste , pour lui comme pour toi. Et tu souffres d'une manière que personne ne peut imaginer , même lui . Il ne pensait pas te faire si mal , il avait trop mal pour ça.
Il m'est arrivé d'en vouloir à mon fils .

catherine

  • Invité
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #26 le: décembre 05, 2012, 02:06:47 pm »
pourquoi j'ai l'impression de sombrer dans un vide éternel
pourquoi je ne peux pas vivre normalement
pourquoi personne ne me telephone
pourquoi personne ne vient plus me voir
je suis pestiférée
je suis maudite
ce n'est pourtant pas une maladie qui s'attrape

je ne suis qu'une maman qui sombre et qui demande du secours


muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #27 le: décembre 05, 2012, 03:15:44 pm »
Peu de personnes appellent Catherine , nous en avons toutes fait le constat .
Soit ils ont peur de raviver ta peine , soit ils ne savent quoi dire mais aussi ils ne savent pas et ne veulent pas savoir .
Isolée , tu peux te renseigner afin de communiquer, de vive voix,avec un groupe de parole dont les parents entendrons et comprendrons ta douleur . Un échange qui pourrait t'aider ne serait-ce qu'a te sentir moins seule .
A l'extérieur ils ne se manifesterons que lorsque tu feras partie de leur monde , toi , comme tu étais avant . Impossible .
C'est malheureusement à toi d'aller vers les autres , peut-être aussi de nouveaux autres , sans couper le pont qui te permettra de garder contact avec les amis dont tu aura fait le tri .
C'est un dommage collatéral que tu n'avais pas prévu .
J'espère de tout coeur que tu trouveras le secours dont tu as tant besoin .

audelaire

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #28 le: décembre 06, 2012, 08:05:50 pm »
Ma fille s'est pendue il y a 4 ans maintenant! plutôt rare pour une fille m'a t-on dit! 6 ans de batailles pour trouver des solutions pour trouver de l'aide, la bonne aide, j'ai arrêté de travailler, j'ai pris soin d'elle, j'ai délégué à des "spécialistes", mais elle est "partie" quand même. Marion était ma fille unique, ça n'est pas un drame c'est une tragédie, et chaque année est plus difficile, plus les photos vieillissent plus c'est douloureux! C'est un deuil très particulier que celui de son enfant encore plus singulier quand il s'agit d'un suicide! J'ai atteints la phase d'acceptation j'ai donc "fais mon deuil" d'après les spécialistes. Pourtant Je n'ai toujours pas accepté de ne plus être la même, d'être moi même à moitié morte! Et rien ne pourra jamais changer ça aucune "phases de deuil", Il n'y a aucune page à tourner, on ne peut simplement plus être la personne que l'on était. Se réinventer? Pour qui? Les enfants ce sont eux qui donnent du "sens" à notre existence c'est pour eux que l'on trouve la force, la motivation, l'ambition suprême de la vie. Quand ils nous quittent ainsi, ils nous enlèvent cette force, cette motivation et cette ambition. Il faut réapprendre à vivre uniquement pour soi, se réconcilier avec soi et prendre garde à rester "fréquentable" pour les autres! C'est un combat inhumain qui dépasse mon entendement! Et pourtant je me bats! Où je trouve la force? C'est un mystère Comment j'ai survécu? Je l'ignore. C'est une quête infinie!
Parfois on me regarde avec dans le regard cette question: "Comment a-t-elle fait? L'aimait-elle vraiment? Moi je n'y survivrai pas!" Il faut vivre avec ces regards là, il faut vivre avec les soupçons, ils faut vivre avec l'idée que l'on véhicule LA peur primaire de chaque parent, on représente cette peur. On peut devenir aussi, malgré soi, un spécialiste de la crise de l'adolescence et les gens s'épanchent sans nous demander notre avis, après tout, on peut tout supporter puisqu'on a survécu au pire!
On est identifié ainsi, on devient ainsi, Je me dis:" un jour ils me permettrons de redevenir un être humain à part entière, on me parlera normalement, on me regardera normalement" En attendant voilà l’expérience que je traverse. Si mon témoignage résonne en vous, alors n'hésitez pas à échanger avec moi là dessus, sur "l'après-deuil".

audelaire

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 2
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #29 le: décembre 06, 2012, 08:39:45 pm »
Catherine,
Les Pourquoi sont des rongeurs jamais rassasiés! J'ai mis un mal fou à me débarrasser des pourquoi! Tu ne changeras pas les gens, tu ne changeras par leurs peurs, tu ne changeras pas leur ignorance! C'est toi qui va changer malgré toi, même si tu résistes, tu vas avancer, c'est la vie qui veut ça elle est plus forte que tout! Parle, parle autant que tu veux, même si parfois tu as l'impression de n'être plus qu'une machine qui crie à l’intérieur qui gémit à l’extérieur, parle, pleure, mets toi en colère, tu en as le droit! Et si personne ne comprends, si les "gens" s'agacent", pleure, cache toi sous la couette, dors, dors, dors!!!!! Et un jour tu auras envie de te lever! Ne laisse personne te culpabiliser. Respecte le rythme de ton corps épuisé, de ton cœur fatigué, laisse faire la vie en toi, elle sait quoi faire à ta place! Si dehors te fait peur, reste dedans! Si tu te sens seule au milieu des autres, ne les affrontent pas! ce n'est pas l'heure de te faire violence! Et si tu veux t'épancher, utilise le forum! On sait! On sait que ton histoire est singulière même si elle ressemble à la nôtre! On sait ta solitude ton isolement! Il existe des associations qui peuvent prendre en charge ton quotidien le temps de la réparation! Tu n'as de comptes à rendre à personne! Ton état est légitime, tu as le droit d'aller mal et ceux qui te fuient ne reprendront pas leur place dans ta vie, il en viendra d'autres en temps voulu! Avec toute ma solidarité et ma compréhension!

catherine

  • Invité
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #30 le: décembre 12, 2012, 06:03:37 pm »
merci Audelaire
pour ton soutien, j'ai peur d'affronter le reste de ma vie, j'avais tracé la route, c’était pour Florent, j'ai acheté une maison avec une grange que je voulais réhabilité en appart,
touts mes rêves, tous mes projets se sont écroulés
et je n'arrive toujours pas a faire même des petits projets, j'avais "tout misé sur Florent", mes parents ont toujours été méchants, divorce difficile, je préférais être seule et m'occuper de mon fils, voilà vlan y a plus rien
je ne suis plus rien
les pourquoi, je ne me les pose même plus depuis que j'ai compris toute petite que jamais je ne trouverais de réponse,
je travaille , j'aime mon boulot, et je réussis pas mal, mais ça ne fait pas tout, et qu'est ce que je vais laisser et a qui
ma famille proche trouve que 80 km c'est trop pour venir me voir!! un coup de fils , le téléphone ne sonne plus,
si j'ai les textos des copains de Florent ceux qu'il avait a coté de chez nous, et ceux de la caserne, ils sont gentils ils me donnent des nouvelles, le capitaine et le colonel aussi
je trouve que je deviens un peu dingue, la semaine dernière il a neigé, il a fallut que j'aille retirer la neige de la tombe  il n' y a pas encore de marbre, mais je pouvais pas m'en empêcher, j'avais l'impression qu'il avait froid, je suis dingue!!

alors si toi ça fais 4 ans, je vais être comment dans 4 ans, bonne pour l'asile!!
je pense quelque fois a me supprimer, me gommer de la terre, j'ai pas le courage de Florent, personne n'a besoin de moi


marie-claude

  • Membre Actif
  • ***
  • Messages: 180
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #31 le: décembre 14, 2012, 08:04:48 pm »
Pour vous ma bonne Catherine,

J'ai pris connaissance de vos messages et je compatis tellement à votre immense chagrin ainsi qu'à tout ce que vous endurez
votre fils  était tout pour vous  celui qui comptais et dont vous étiez si fier tout comme moi vous l'avez élevé seule en lui donnant tout de vous et je sais qu'il a eu une vie très riche avec une maman aussi douce et aimante que vous.

Vous avez pris connaissance de mon histoire (je suis la maman de Karen ) tout ce que nous vivons Catherine est d'une cruauté et d'une souffrance qui ne peuvent se décrire cela est trop intense.

Vous comme moi avions mis tout ce que nous avons pu pour nos enfants, moi jusqu'àa la dernière minute je la regardais encore avec incrédulité en me disant qu'elle merveilleuse chance la vie m'avait faite en me la confiant à moi, j'en étais si fière, tout comme pour votre fils moi également je n'ai pas de postérité.

Votre fils n'a en aucune façon voulu vous atteindre par son geste mais j'ai l'impression que c'étais même avec les textos dont vous nous faites part pas du tout prémédité c'est ce que l'on appelle un geste impulsif suite à une peine de coeur tout comme l
ma fille Karen (écoutez 6 heures avant son geste elle parlait qu'elle allait organiser mon anniversaire la semaine suivante et plus tard elle s'est précipitée du haut d'une chute...)

Je crois que nos enfants ont agi sur un coup de tête incroyable et qu'il ne pensait pas du tout à la dévastation qui allait suivre!

Tout comme vous je ne sais ce qui me permets d'avancer les autres s'éloignent, notre souffrance ne peut être entendue que par des personnes malheureusement qui tracent en lettres de sang leur triste histoire.

D'une seule façon vous en France avez la chance d'avoir ce que vous appelez des associations, des groupes de parole qui vous permettent de vous soutenir en causant de vos histoires de vie. Ici c'est très rare et mal organisé, c'est dont pourquoi cela me fait du bien comme à tous de pouvoir partager bien malgé nous notre vécu.

Courage ma chère Catherine je suis absolument convaincue que votre fils tant aimé est là tout près et qu'il vous protège.

A bientôt.
Marie-Claude

catherine

  • Invité
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #32 le: décembre 15, 2012, 11:08:10 am »
merci Marie Claude,

je vois que nous avons beaucoup de point commun entre Karen et Florent
les associations je n'y vais pas, les groupes de parole non plus
j'ai un peu peur d'être un buvard et encore plus triste, j'essaye de parler de Florent a tous ceux qui m'écoutent, ils doivent en avoir marre, je vais les souler mais tant pis

j'ai été contacté par des gens que je n'avais pas vu depuis une presque 30 ans et un autre presque 20 ans, c'est marrant a peu d'intervalle, ils se sont manifestés par facebook et copain d'avant, des réseaux sociaux, je les ai revu avec plaisir, un a connu Florent tout bébé avant mon divorce

je vous embrasse tres fort

catherine

  • Invité
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #33 le: décembre 22, 2012, 10:53:42 am »
je reviens de Rennes j'y ai ma sté, entretien de fin d'année, et repas avec les collègues, personne ne me demande, comment je vais,
ils font comme si rien n’était arrivé,
et moi je parle de Florent
j'arrive a ne plus pleurer quand je parle de lui, par contre le soir seule dans la chambre d’hôtel; c'est autre chose!!!!!
Florent tu me manque tellement

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #34 le: décembre 22, 2012, 02:58:05 pm »
<3

catherine

  • Invité
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #35 le: décembre 22, 2012, 06:59:52 pm »
excuse moi muriel, mais ça veut dire quoi le 3

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #36 le: décembre 22, 2012, 07:37:57 pm »
Cest un coeur , pour te dire que je te lis et que je t'aime .

marie-claude

  • Membre Actif
  • ***
  • Messages: 180
    • Voir le profil
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #37 le: décembre 22, 2012, 10:23:17 pm »
Ma chère Catherine,

Je suis très heureuse de recevoir de vos nouvelles. A vrai dire je m'inquiétais un peu de vous du fait que vous n'aviez pas l'air en très grande forme.

Je vous comprends Catherine depuis hier mois aussi je passe de sales moments.

Mais nous nous devons de tenir le coup, moi je me dis qui se souviendra de Karen, qui la portera dans son coeur si ce n'est moi sa maman. Vous aussi aviez tout misé sur votre tres cher Florent et vous êtes complètement déboussollée sans sa présence, sans lui, sans avenir !

Honnêtement j'ai relu votre histoire et je ne comprends pas que tout comme pour ma fille ils aient l'un et l'autre décidé de faire le saut pour une histoire de coeur mal-vécue.
Avez-vous déja pensé qu'il y avait autre chose la-dessous ? Je crois que Florent et Karen avaient un mal de vivre bien avant toute cette histoire et qu'ils ne nous en ont pas parler de peur de nous affoler. Remarquez que je peux me tromper mais je pense qu'ils ne voyaient que cette solution pour calmer leur mal-être, ils n'ont par contre pas penser aux conséquences si dramqtiques de leur geste.

C'est une onde de choc incroyable et d'une dureté inqualifiable que nous vivons Catherine, d'autant que c'était notre seul enfant, la transmission de notre avenir, nos amours infinis.

Florent un si beau jeune homme, intelligent, un potentiel extraordinaire un avenir des plus prometteur et une maman tellement tellement présente et si aimante, il en a eu de la chance votre fils, je suis également convaincu que jamais  il ne voulait vous faire le moindre mal Catherine. Connaissait-til son Papa , avait-t-il des contacts avec lui ? Vous m'excuserez d'être aussi indiscrète  si je vous pose la question c'est que Karen ne connaissais pas son Papa et cela  a été pour elle une plaie béante toute sa vie et malgré tout mon amour je n'ai jamais pu combler cette lacune.

Parlez-moi si vous le désirez de Florent je crois que cela vous ferait un bien fou et je serais heureuse de le connaitre enfin.

Tenez bon Catherine vous n`êtes pas seule dans ce drame atroce qui nous afflige. Je suis comme nous toutes de tout coeur avec vous et sachez que je serai toujours présente pour vous.

Bisous de Québec.
Marie-Claude

catherine

  • Invité
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #38 le: décembre 23, 2012, 09:51:39 am »
merci Muriel
voilà pour le cœur
 j'aurais demandé a mon géant ça veut dire quoi, il me l'aurait dit, les mômes sont au courant de pleins de choses informatiquement parlant!!
c'est comme M6 je l'ai plus dans ma chambre depuis qu'ils ont changé et rajouté pleins de chaines

une fois j'ai eu un souci avec la télé de ma chambre j'ai essayé de "dépanné", j'ai appuyé sur pleins de boutons, et horreur, tout était en portugais, sauf que je parle pas le portugais, et quand Florent est rentré le vendredi, je lui ai dis que la télé était bizarre que j'avais juste appuyé sur deux trois trucs
comme il me connait bien il m'a dit, tu as du passer ta soirée a appuyer sur n'importe quoi!! et en 2 clics elle est redevenu normale
depuis je touche a rien
merci Muriel

catherine

  • Invité
Re : mon fils s'est pendu le 7 septembre, enfant unique
« Réponse #39 le: décembre 23, 2012, 10:11:12 am »
oh oui Marie Claude nous avons beaucoup de points communs

je me suis mariée tard et trop vite, j'ai été poussé a la faire, au départ il ne me plaisait pas vraiment, mais tout le monde me disait tu vas rester vieille fille !!

alors j'ai dis oui me suis mariée, mon mari n’était pas très courageux, les patrons l’embêtaient souvent, il n’était pas stable dans son travail, il était plutôt poussé par la bouteille

quand on a décidé d'avoir un bébé il était d'accord, j'assumais déjà seule toute les dépenses
et j'en ai perdu 5 avant d'avoir Florent, j'ai été allongée pendant 8 mois, je ne pouvais me lever qu'un quart d'heure par jour, c’était pour la douche et wc (les spermatozoïdes n’étaient pas très actifs)

mon Florent est né avec 4 jours de retard par rapport a la date prévu!! ça c'était un pied de nez qu'il nous a fait un magnifique poupon de 53 cm et 3.800kg j'ai jamais pu lui mettre du 1er age

et là les ennuies ont commencés, mon mari était hyper jaloux je m'occupais trop du bébé pas assez de lui, bref plus de bouteille, et après les coups ont commencés aussi

parfois il m'interdisait de m'occuper de Florent, il chronométrait le temps que je le couche, j'avais 3 minutes pas plus sinon il gueulait et venait me chercher

voilà nous nous sommes retrouvé a l’hôpital Florent et moi avons été hospitalisé pendant 3 jours, et je ne suis plus jamais retournée vivre avec mon mari, je me suis sauvé avec ma voiture mon sac un jeans un blouson des bottes, Florent avait un jeans un blouson mais pas de chaussure,
il avait 5 ans et 4 jours

divorce, juge aux affaires familiales, etc etc bataille jusqu'au bout

Florent ne voulait plus voir son père, il en avait peur, je n'ai pas été surprise quand il a choisit le métier de militaire, je n'ai pas été surprise non plus quand il a voulu faire du karaté et du judo

je me pose la question bien souvent : est ce qu'il avait peur d’être comme son père
Florent ne buvait pas, par contre il avait des accès de colère