Auteur Sujet: Les troubles anxieux  (Lu 5775 fois)

PhareAdmin

  • Administrateur
  • Nouveau membre
  • *****
  • Messages: 33
    • Voir le profil
Les troubles anxieux
« le: juin 05, 2012, 10:38:17 am »
L'anxiété est un mécanisme adaptatif qui permet de mobiliser les ressources biologiques et psychiques pour  faire face au danger (vigilance accrue, respiration accélérée, élévation de la pression sanguine pour permettre de fuir si nécessaire...) Il s'agit d'un processus endogène, il est donc normal qu'il se manifeste.

Cela devient en revanche pathologique quand l'anxiété se déclenche sans cause extérieure (anxiété diffuse) ou pour des causes sans réel danger (phobies), quand cela est trop fréquent (anxiété généralisée), trop intense (attaques de panique).

En effet un terrain anxieux peut aboutir - pour certains et au bout de plusieurs années - à un état phobique  avec des conduites d'évitement, la phobie pouvant elle-même engendrer des attaques de paniques qui surgissent de façon brutale et très rapide : d'un instant à l'autre le sujet passe d'un état "normal" à une anxiété poussée à son maximum (tachycardie, hyperventilation, sueurs, frissons, étourdissements, jambes qui se dérobent, nausées, diarrhées, peur de devenir fou ou de mourir...) qui conduit parfois le sujet à se mettre à courir ou au contraire à être tétanisé.
Pendant longtemps, ces troubles mal connus étaient diagnostiqués sous le nom de  spasmophilie, comme bien d'autres états psychiques et physiques un peu soudains qu'on ne savait pas identifier.

Enfin anxiété et dépression sont souvent liées, on parle alors de troubles anxio-dépressifs, d'où la prescription de 2 types de médicaments dans la prise en charge de la dépression : des anxiolytiques pour juguler l'angoisse et les anti-dépresseurs pour réguler l'humeur.

La prévalence de l'anxiété est plus forte chez les femmes qui sont deux fois plus touchées que  les hommes et les ados et jeunes adultes y sont davantage sujets, bien que 2 à 4 % des enfants de 5 à 15 ans seraient concernés. (Hans-Ulrich Wittchen, étude de 2005).

Les troubles anxieux se traitent par différents moyens :

  • la psychanalyse permet d'en connaitre l'origine,
  • la psychothérapie classique d'en discuter de façon plus contemporaine tout en évoquant l'histoire du sujet,
  • les thérapies comportementales et cognitives très adaptées à cette problématique : en affrontant de façon très structurée et progressive les objets d'angoisse et de peur,
  • la pleine conscience ou mindfulness proposée par des thérapeutes comportementaux : méditation adaptée aux troubles anxio-dépressifs, souvent un complément des thérapies comportementales et cognitives pouvant se pratiquer qu'en période de relatif bien-être, cela ne peut se faire en période de crise.

Les parents qui ont un enfant anxieux peuvent se référer à l'ouvrage suivant : L'enfant et l'adolescent dépressif - Les aider à s'épanouir. Dominique Servant, éditions Odile Jacob.
Pour en savoir plus sur la médiation : Relaxation et méditation du même auteur, chez le même éditeur.
Pour en savoir plus sur la phobie sociale : La peur des autres - trac, timidité et phobie sociale - Christophe André et Patrick Légeron - Odile Jacob
Bien sûr cette bibliographie est là à titre purement indicatif, il existe d'autres ouvrages sur les mêmes thèmes qui sont très bien aussi.

Bien sûr nous restons à l'écoute des parents qui souhaiteraient évoquer l'anxiété de leur enfant [/url]avec nous.
« Modifié: juin 06, 2012, 09:57:52 am par moderateurphare »