Auteur Sujet: rester debout après le décès de mon fils  (Lu 21020 fois)

erdeman

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 23
    • Voir le profil
rester debout après le décès de mon fils
« le: octobre 02, 2013, 08:47:05 pm »
Bonsoir,

Au matin du 29 aout, mon fils s'est défenestré, ses lunettes était encore sur la table de nuit, il ne voyait pas sans ses lunettes....
Que s'est il passé ce matin là ...pourquoi ... jusqu'à la fin de mes jours cette question et pleins d'autres resteront sans réponse.
C'est la police qui nous l'a annoncé, ils sont montés chez nous... nous ont demandé de nous assoir ... et puis la terre entière a disparue sous nos pieds .... et j'ai enfilé une armure, une belle et énorme armure avec le casque intégral, pour rester debout, pour ma famille, pour mon fils, pour son frère, pour mon épouse ... qui hurle de souffrance sans même ouvrir la bouche.
Thomas était passé nous voir la veille, il était bien, il est aller voir son frère dans la chambre pour rire d'une vidéo you tube .... comme ils le faisaient souvent, sa maman a rempli son frigo (il était au chômage depuis 3 mois), on a parlé et il est rentré chez sa tante qui lui louait une chambre dans son appartement.
Et puis... tout s'est figé, la famille, les amis les relations ... se replonger à chaque fois dans un gouffre de douleur ... quand à chaque seconde une image surgit...un moment...sa voix... son sourire...sa gentillesse...ne plus jamais le revoir...plus jamais....à jamais.
A l'intérieur de cette armure je n'en peu plus de souffrir, je n'en peu plus de ces milliers de pics qui me transpercent le cerveau, de ces griffes qui me lacèrent les viscères, de ces torrents de larmes qui me roulent en silence sur les joues.
Mais je reste debout, je suis au travail en n'ayant rien changé, avec le sourire et l'amabilité qui me caractérise, avec ces quelques moment ou je m'enferme dans les toilettes pour qu'on ne me voit pas craquer.
Je me dis qu'avec le temps cela deviendra supportable mais pour le moment c'est l'inverse.... mais je reste debout et vais faire tout mon possible pour continuer et faire que notre famille reste une vraie famille...

Merci et courage à vous qui surmontez l'insurmontable !



marie-claude

  • Membre Actif
  • ***
  • Messages: 180
    • Voir le profil
Re : rester debout après le décès de mon fils
« Réponse #1 le: octobre 03, 2013, 12:25:57 am »
Monsieur Erdeman,

Tout d'abord je suis vraiment sans voix à l'annonce de ce nouveau drame qui décime encore une famille, cette déchirure affreuse. Je suis de tout cœur avec vous et votre famille et honnêtement je vous souhaite de surmonter cette épreuve un jour à la fois, tout doucement sans vous presser.

Ici vous avez rejoint une autre forme de famille, vous savez nous avons toutes notre histoire, personne ne juge personne et nous essayons avec les moyens qui sont les nôtres de nous entraider au mieux à travers tout ceci.

Si je puis vous donner un conseil même si je ne vous connais pas et que je vis à 6000 kilomètres de chez vous (Québec) , donc exprimer votre souffrance ne laissez pas celle-ci vous gruger de l'intérieur même si vous souhaiter à tout prix préserver votre famille. Éventuellement un recours ponctuel à un psychiatre ou une association et je sais que celles-ci sont nombreuses en France pourrait vous aider à sortir un tant soi peu votre vécu.

Je sais parler ou écrire ne ramènera pas votre fils mais vous verrez que vous n'êtes pas seul dans cette indicible cauchemar.

Moi-même j'ai perdu ma fille adorée et unique de 26 ans il y aura un an le 8 Octobre , elle s'est précipitée du haut d'une Chute et son corps n'a jamais été retrouvé. Alors vous savez la souffrance je commence à la connaître sous toutes ses coutures.

Racontez-nous votre fils, parlez-nous si cela peut vous aider et vous savez je suis de tout cœur avec vous dans cette terrible épreuve.

Marie-Claude

erdeman

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 23
    • Voir le profil
Re : rester debout après le décès de mon fils
« Réponse #2 le: octobre 05, 2013, 06:35:09 pm »
Bonjour Marie Claude,

Merci de votre message, il me touche et me rend triste à la fois. sachez que je suis également de tout cœur avec vous, ce doit être insupportable, comment faire le deuil de son enfant en imaginant son enveloppe charnelle quelque part ... mais sans savoir vraiment où...
J'ai hésité avant de rejoindre cette famille que vous évoquez, peut être par pudeur, peut être aussi par peur d'être jugé, c'est un sentiment que je ressens de temps en temps, j'ai l'impression d'être devenu celui dont le fils s'est suicidé, il y a des gens de mon entourage qui ne me regarde plus de la même façon ou qui ne me regarde pas tout court, j'ai l'impression qu'ils ont peur de me parler mais je me trompe peut être, ma lucidité est aussi endeuillée en ce moment....
Je reviens de notre maison de campagne où j'ai passé 2 jours sans internet, je devais apporter des objets ayant appartenu à Thomas, des témoins de vie dont nous ne pouvons pas nous séparer, même si au yeux de certain c'est se faire du mal inutilement.
On ne peu pas enlever des murs les photos où il était souriant avec son frère, enfant, ado...
J'ai fais un pèlerinage et j'en reviens mieu dans mon corps car j'ai beaucoup parlé de Thomas et en fait cela m'a fait du bien.
Je vous dis à très bientôt Marie Claude et merci encore.
Eric

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : rester debout après le décès de mon fils
« Réponse #3 le: octobre 06, 2013, 03:06:08 am »
Eric ,
Peu importe les bien pensants , ce qui te fait du bien est à toi , personne ne peux se mettre à ta place et penser à ta place , même pour ton bien . Mais j'ai moi même compris que ces personne n'étaient pas mal intentionnées , tout au plus maladroites .
C'est vrai , on est les pauvres parents qui ont perdus un enfant et isolés dans cette " catégorie " .
Thomas , thomas est en toi et ces photos et autres objets dont tu nous parle sont à lui , à toi , à vous . Il n'y a rien de morbide en cela , rien .
On parle de nos enfants , on les intègrent autrement ( on essaye ) car on a pas le choix .
Les questions pourquoi ? Comment ? Et si ... sans réponse . Un jour j'accepterai la " non réponse " .
Sébastien, mon fils , s'est défenestré , comme ton enfant . ( j'ai mal )
Les douleurs sont multiples et dévastatrices et ton témoignage est si fort , si beau car tu parles de lui que tu ne peux plus serrer dans tes bras , mais tu parle avec autant d'amour de ta famille qui est la sienne .
Enlève ton armure parfois Eric ..
On est là aussi , comme toi , avec l'être et le paraître .
On est là , comme toi dans ce monde inconnu qui nous fait peur et que l'on ne voudrais que nul n'ai à l'affronter .
Tu es celui qui pleure ton enfant . Moque toi de ce que les autres pensent , ce n'est pas toujours facile mais possible et de plus en plus avec le temps .
Mes plus douces pensées pour toi et les tiens .

erdeman

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 23
    • Voir le profil
Re : rester debout après le décès de mon fils
« Réponse #4 le: octobre 06, 2013, 09:10:37 am »
Merci Muriel,

Te lire me fais du bien car dans ton message il y a des clés dont je ne soupçonnais pas l'existence, vais essayer de m'en servir, pas à pas, pour ouvrir des portes ou des fenêtres et ainsi essayer de faire sauter des couvercles qui aujourd'hui m’empêchent de respirer et donc d'avancer vers cette acceptation des non réponses.
Ces questions sans réponses, je les transforme aujourd'hui en scénarios de film, tantôt d'amour, des scénarios apaisants ... quand je me dis qu'il à trouvé la paix et que son cœur s'est arrêté de battre alors qu'il tendait les bras vers le ciel avant de retomber sur la terre, son enfer, la source de ses douleurs.... et tantôt d'horreur .... quand je me dis qu'il a peut être regretté son geste sans pouvoir se raccrocher ... entouré par le vide ... hurlant à l'aide .... sans que je sois là pour le rattraper par la main ...comme je le faisait souvent quand il faisait une crise de désespoir ado ou quand il ne retrouvait pas son nounours, tout petit pour s'endormir...
Je suis déchiré par ces pensées, c'est compliqué dans ma tête, c'était il y a quelques minutes ce maudit 29 aout 2013 .
je vais me reposer, je suis fatigué, merci de ces quelques mots qui vont m'aider à traverser ce nouveau jour ... sans Thomas.

erdeman

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 23
    • Voir le profil
Re : rester debout après le décès de mon fils
« Réponse #5 le: octobre 07, 2013, 08:16:31 am »
C'est compliqué ce matin .... j'ai rêvé de Thomas... il me parlait... je ne voulait me réveiller ... je voulais rester avec lui à parler à rire à lui apprendre la vie pour lui éviter de trop souffrir .... sa douce voix me manque... je voudrais l'appeler ... son numéro de tel est toujours dans mon mobile et le restera, je ne peux me résoudre à l'effacer avec encore ses SMS à travers lesquels il me parlait ... j'ai mal à la tête... ça me cogne de partout.

C'est bon, j'enfile mon armure et ça va aller, je vais faire au mieux pour paraitre.
Bonne journée

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : rester debout après le décès de mon fils
« Réponse #6 le: octobre 07, 2013, 12:35:19 pm »
J'ai rêvé de Sébastien 3 fois , ces rêves étaient si " vrais " , rêves du matin ou l'inconscient laisse nos enfants pénétrer .
J'ai aussi gardé le numéro de portable de Seb et ses SMS , il en envoyait peu . Comme toi je ne veux pas  les effacer . Sébastien partit le 30 novembre 2011 m'a laissé sa voix et son visage , sa voix que j'ai peur d'oublier et que je crois l'oublier , en fait il n'en est rien ..
Intègre dans ton souvenir Thomas restera même si parfois la douleur et la peur te font croire le contraire .

Il te manquera toujours , un jour tu arriveras à saisir le "sacré " de sa présence invisible . En dehors de toute religion , car cartésienne je le suis et pourtant mes entrailles qui brulent ne taisent pas cette petite voix qui me dit : "Il est là " .

erdeman

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 23
    • Voir le profil
Re : rester debout après le décès de mon fils
« Réponse #7 le: octobre 07, 2013, 02:06:21 pm »
c'est tout çà fait ça Muriel, le rêve était la réalité, Thomas était là assis avec nous, nous parlions, ce rêve était en couleur avec sa voix son regard son attitude .... j’étais bien ....et puis une voix extérieure me disait "tu es en train de rêver" ... c'était ma voix, ma conscience qui me disait de me réveiller alors que de mon rêve je ne voulais pas retourner vivre ce cauchemar, je ne voulais pas me réveiller.
Oui je sais, c'est un peu compliqué, il faut que je me reprenne d'autant qu'hier la journée a été calme, sereine. J'ai fais de la pâtisserie avec mon fils, son frère, nous avons fait des éclairs à la vanille, une tarte aux pommes sur une pâte feuilletée, des petits sablés au Romarin (que mon épouse adore), du pain aux céréales et une pizza "maison" que je fais presque tous les dimanche.
J'ai donc passé du temps avec mon fils, les mains dans la pâte, un œuf qui explose par terre...la farine qui nous recouvre le visage...En même temps j'essayais de savoir s'il va bien, sans le brutaliser, car il ne montre aucun signe extérieur de tristesse ou de mélancolie, il est comme d'hab, ses copains viennent à la maison et il me dis qu'il à fait son deuil et que nous devons nous occuper de nous sans s'inquiéter pour lui... je reste vigilant quand même en vérifiant chaque matin que les "voyants sont au vert".
Nous nous sommes donc régalés, les éclairs étaient réussi, la pâte à choux parfaite, la crème pâtissière onctueuse et parfumée sans être trop sucré, la tarte aux pomme croustillante et fondante à la fois et la Pizza ...nous l'avons mangés jusqu'à ma dernière miette.
Quand aux sablés, mon épouse les dévore avec une salade d'orange et de pamplemousse que j'ai détaillée en quartiers, elle ne mange pas beaucoup depuis ... et je fais en sorte de lui préparer des choses qu'on mange sans vraiment se mettre à table.
Bon, ma pose déjeuner est terminée, j'y retourne avec un peu plus de pêche que ce matin.
Merci

marie-claude

  • Membre Actif
  • ***
  • Messages: 180
    • Voir le profil
Re : rester debout après le décès de mon fils
« Réponse #8 le: octobre 07, 2013, 02:56:17 pm »
Bonjour Eric,

Bon je suis contente de voir que vous avez commencé peu à peu à reprendre vos activités quotidiennes et cela engendre un certain apaisement même si on a l'impression de vivre avec la pire des douleurs.

Par contre et là remettez vite à ma place si vous trouvez que j'entre trop dans votre vie de famille, mais le fait que votre fils restant soit si vite "guéri" de son frère, cela m'apprarait un peu prématuré mais bon qui suis-je pour me permettre de juger de tel ou tel évènement... Mais en tous cas vous agissez bien en le surveillant constamment.

Et puis vous savez vous vous aperceverez très vite que le geste du suicide est tabou même dans la société actuelle. Les gens cela les rend mal à l'aise, patauds et puis le malheur personne ne veut trop s'y frotter et il faut comprendre et ne pas juger même si quelquefois cela froisse.

Demain est un jour terrible pour moi se sera le 8 Ocotbre, je vais me rendre seule aux Chutes, on nous annonce de la forte pluie cette nuit, alors la Chute sera gonflée à bloc et puis vous savez c'est la plus haute du Canada. Mais je ne souffre pas du vertige, j'irai sur cette passerelle et amènerai un beau bouquet et puis heureusement qu'il y aura la pluie comme cela mes larmes tomberont et qui s'en apercevera.

Même un an plus tard j'ai le coeur comme une montagne russe et comprends que de petites parcelles, elle me manque si vous saviez, comment a-t-elle pu...

Je l'aime plus que ma vie et donnerais mon âme pour ne lui parler qu'un bref instant quant à la retrouver je n'ai plus désormais aucun espoir et je me dis qu'elle est désormais sirène et que son chant m'appelle et me réconforte.

Courage Eric puisqu'il en faut.

Marie-CLaude

erdeman

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 23
    • Voir le profil
Re : rester debout après le décès de mon fils
« Réponse #9 le: octobre 07, 2013, 07:10:59 pm »
Bonjour Marie Claude,

C'est vrai que c'est assez rapide et qu'il cherche à nous alléger notre peine à sa façon, du haut de ses 20 ans, il est resté très digne et même le jour des obsèques il soutenait sa maman par le bras en regardant au loin par dessus l'horizon....
Il nous dit avoir fait son deuil mais vous avez raison, la cicatrisation n'est pas encore totalement terminée c'est pourquoi je le surveille et reste très proche de lui, sans pression...Nous parlons de tout, des projets, de cuisine, de ses cours, de ses amis, de sa petite copine et même de son frère très librement ...de temps en temps.
Je vais penser très fort à vous demain, 8 octobre, encore un jour sans lumière ...une pensée pour vous et votre fille...Vous, tout la haut, toute seule au milieu de ce tumulte, de ce grondement que j'imagine assourdissant, vous recueillir en pensée et pleurer jusqu'à vous épuiser en vous disant et de cela j'en suis sûr, que les larmes roulants sur vos joues se transformeront, au contact de l'eau, en perles de lumière que votre petite sirène portera autour de son cou pour l'éternité en signe de son amour, pour vous, éternel...
Amicales pensées
Eric

Ange

  • Membre Actif
  • ***
  • Messages: 114
  • MATHILDE VENAIT D'AVOIR 14 ANS
    • Voir le profil
Re : rester debout après le décès de mon fils
« Réponse #10 le: octobre 08, 2013, 07:39:21 am »
Bonjour Éric
Je ne suis pas "la plus abille" pour répondre aux autres sujets mais ton histoire me touche. Je te lis depuis le début et j'ai eu très souvent envie de t'envoyer un petit mot...juste un petit mot pour te dire combien je compatis à ta douleur, à votre douleur. De plus, je suis surprise car tu es un homme et le premier à témoigner, je m'oblige à y penser car franchement je crois lire ce qu'écrit "une maman". J'espère ne pas te blesser en te disant cela mais je te trouve très courageux!
Je suis la maman de Mathilde, Angélique, aujourd'hui sous le nom d'Ange.
Je te souhaite de garder ce courage et de trouver des moments d'apaisements pour toi et ta famille.
Angélique,DEDE, Angel et enfin Ange...je suis la maman de Mathilde qui a eu 14 ans le 1er mai 2012 et s'est suicidée le 17 juin 2012

Ange

  • Membre Actif
  • ***
  • Messages: 114
  • MATHILDE VENAIT D'AVOIR 14 ANS
    • Voir le profil
Re : rester debout après le décès de mon fils
« Réponse #11 le: octobre 08, 2013, 07:50:40 am »
Pardon! "Habile" c'est mieux! J'ai oublié de te dire que j'ai également un fils qui va avoir 20 ans très bientôt...<3
Angélique,DEDE, Angel et enfin Ange...je suis la maman de Mathilde qui a eu 14 ans le 1er mai 2012 et s'est suicidée le 17 juin 2012

erdeman

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 23
    • Voir le profil
Re : rester debout après le décès de mon fils
« Réponse #12 le: octobre 08, 2013, 01:22:53 pm »
Bonjour Ange et merci de votre message,

Je suis un papa qui souffre énormément, tellement Thomas était mon double avec sa propre personnalité.
Nous partagions les mêmes gouts pour la musique, les bons plats, les bons vins, la mécanique, ..., on était bien entre père et fils, il avait prit de moi beaucoup (et pas forcement que le meilleur) et de sa maman une grande intelligence.
Dès sa naissance je m'en suis occupé, je l'emmenais partout et il était content de me suivre, il était curieux et s'amusait de tout, il parlait à tout le monde, il ne s'ennuyait jamais et ne supportait pas de rester enfermé. Nous sommes allé des dizaines de fois dans tous les parcs de loisir, tous les dimanches on planifiait une sortie, on avait du mal à le suivre parfois...
Et plus tard on allait dans des salons, on assistait à des concerts, des spectacles jusqu'à ce qu'il rentre dans sa vie d'adulte en travaillant comme journaliste dans la musique et qu'il s'installe en couple.
A partir de là j'ai un peu souffert de cette distance naturelle qui va dans l'ordre des choses. Il a commencé à construire sa relation, son travail, on restait en contact tout en me retirant volontairement pour qu'il prenne son envol, des fois je devenais un peu dur en le poussant hors du nid et de ça je m'en veux à en mourir en me disant qu'il en a peut être souffert en se disant que je ne l'aimais plus alors que c'est tout le contraire, Thomas était mon fils ainé et je l'aimerais jusqu'à mon dernier souffle.
Amicales pensées



muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : rester debout après le décès de mon fils
« Réponse #13 le: octobre 08, 2013, 02:14:24 pm »
Je ne vois rien d'autre dans ton témoignage que l'amour .
Un papa comme toi , qui communique autant avec ses enfants , qui laisse place à la vie privée de son ainé tout en restant en contact , un père qui agit comme un vrai papa . Si tu ne l'avais pas aidé un peu à sortir du nid tu te serais dis quoi ?
Je m'en veux à mort car je n'ai pas respecté son identité ? Son autonomie ?
Ton fils , j'en suis sure , n'a jamais pensé une seconde que tu ne l'aimais plus . La culpabilité te fait croire ça , la culpabilité me fait croire ça aussi . Et c'est justement là dessus que je travaille parce que Sébastien doit crier " mais non maman , arrête avec ça !!" Et Thomas ? Il dirait quoi ? Il te dit quoi ? Rappelle toi de ton rêve , de ce dimanche " les éclairs réussis , la pâte à choux parfaite ..."
Mille douces pensées pour toi et les tiens .

erdeman

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 23
    • Voir le profil
Re : rester debout après le décès de mon fils
« Réponse #14 le: octobre 08, 2013, 08:35:09 pm »
Merci Muriel, ça me fait du bien de te lire et te relire, cela m'aide à gravir à tes cotés.. à vos côtés ... cette immense montagne qui s'est dressée devant nous ... ce maudit jour... ou ce jour maudit.
Je reviens sur une de tes pensées que je trouve merveilleuse : "le sacré de sa présence", cette pensée m’apporte énormément d'espoir, l'espoir qu'un jour ...ou semaine ...ou quelques semaines ... ou dans un mois ... ou un an ....ou 10 ans ... mais qu'à un moment cette pensée se révèlera à moi est un formidable espoir ...
Comme promis à Marie Claude j'ai pensé à elle en ce 8 octobre, à elle, tout la haut sur la passerelle, au plus proche de sa fille.
Que cette nuit soit douce et calme ... pour nous ... s'il vous plait ... je vous en prie...

erdeman

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 23
    • Voir le profil
Re : rester debout après le décès de mon fils
« Réponse #15 le: octobre 09, 2013, 09:07:21 am »
Bonjour,

Ou là là, que d'agitation cette nuit...cauchemar ... réveil ...salon ... ordi .... avec mon chat qui miaule dès que je mets le pied en dehors du lit...
Ma femme aussi à mal dormi, elle maigrie, elle m'inquiète, elle mange peu, elle fait preuve d'un grand courage, on se sert très fort dans les bras en ouvrant les yeux, on ne pleure pas, on parle un peu, je vérifie que les voyants sont au vert et s'il sont orange je lui prends les mains et m'assoie en face d'elle les yeux dans les yeux pour lui donner le plus de courage possible et ainsi aborder une nouvelle journée sans notre fils ainé mais avec notre fils cadet qui a besoin de nous ... debout.
Bonne journée à vous

marie-claude

  • Membre Actif
  • ***
  • Messages: 180
    • Voir le profil
Re : rester debout après le décès de mon fils
« Réponse #16 le: octobre 09, 2013, 09:29:59 pm »
Bonjour à tous,

Je reviens de mon pélerinage, les yeux dans l'eau, le coeur chaviré et le désespoir le plus absolu. Vous savez il m'en a fallu du temps pour franchir cette passerelle, le bouquet à la main, la chute grondait, mon coeur battait si follement et j'avais le coeur complètement tourneboulé. En a-t-il fallu du désespoir, de la folie pour enjamber cette passerelle et....Pauvre Karen, pauvre petite fille. Je n'ai pas honte de dire que j'ai tellement hurlé, j'avais beau implorer rien n'y faisait.

Alors depuis hier à mon tour j'ai replongé dans la douleur la plus vive et franchement hier soir depuis le début de cette histoire, je n'ai vu que du noir. Comment continuer dans de telles conditions, si au moins j'avais un leiu pour me recueillir , rien , que du vide, que des tonnes métriques d'eau grondante et furieuse....

Qu'avons nous fait de si horrible toutes deux pour mériter pareil sort ?Ouf, que cela est difficile, j'étouffe sans elle mais je sais qu'il ne faut pas abandonner à quoi cela me servirait-il ?

Continuer vaille que vaille avec un moral d'enfer pour les autres, moi en dedans ....

A bientôt.

erdeman

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 23
    • Voir le profil
Re : rester debout après le décès de mon fils
« Réponse #17 le: octobre 10, 2013, 01:10:36 pm »
Que du courage il t'a fallu pour monter tout là haut ... sur cette passerelle.
C'est ce courage qui te fais rester debout tout comme nous ...nous sommes debout, serrés les uns contre les autres, non pas pour se tenir chaud mais pour ne pas sombrer.
Nous sommes là Marie Claude, courage, courage, courage, tiens bon, il y a une pensées de Muriel magnifique "le sacré de sa présence", c'est une pensée pleine d'espoir qui doit nous apporter un peu de soulagement le jour où elle se révèlera à nous...j'y travaille beaucoup et ce matin sur mon scooter je pensais à Thomas (pléonasme) non pas physiquement comme il était, sa bouille, son sourire, son regard, sa voix ... mais comme s'il faisait d'un seul coup partie intégrante des éléments qui nous entourent ... et le serrer dans mes bras me manque si fort que j’imaginais qu'il était le vent que je sentait en pleine face ... et .... que ce contact physique avec le vent avait la même force que nos accolades ... que le vent était Thomas et que pendant ce court instant je pouvais le sentir sur ma peau .... peut être que je deviens fou mais cela m'a apporté un gramme de sérénité et dieu sait si ce gramme pèse énormément en ce moment....
Allez au boulot Eric...et plein de pensées positives ... si possible ....pour vous ....pour nous.

marie-claude

  • Membre Actif
  • ***
  • Messages: 180
    • Voir le profil
Re : rester debout après le décès de mon fils
« Réponse #18 le: octobre 10, 2013, 08:08:31 pm »
Bonjour Eric,

Et bien oui il nous faut entrer dans une dimension que nous ne connaissions pas, ces petits moments où beaucoup de douceur se révèle à nous, un contact furtif, subliminal et magique. Il en faut de ces moments de grâce, il faut savoir appéhender la vie, notre rapport à nos enfants d'une façon plus subtile et plus éphémère.

Par ailleurs vous savez je me demandais comment votre épouse allait. Est-ce qu'elle travaille, qu'elle s'occupe pendant la journée pour ne pas trop tourner en rond et ruminer toute cette histoire encore et encore sans parvenir à trouver de vraies réponses.

Et puis il y a pour nous tous la "fameuse culpabilité" c'est le plus difficile, le plus dévorant. Qu'aurions nous pu faire, dire de plus pour empêcher l'impensable ? Tous les jours celle-ci ne me quitte pas et me dévore de ses serres inlassablement.

Commencez à obtenir des réponses, comprenez vous un peu mieux qu'est-ce qui a pu pousser votre fils vers cela ?

A-t-il laissé une explication, cherchez vous encore inlassablement une, des réponses ? Au bout d'une année, j'ai pu me constituer petit à petit des cartes qui expliquenet ceci ou cela et puis qui au bout du compte offrent une meilleure perspective, une meilleure compréhension.

Appréhender l'inadmissible et essayer de survivre.

Encore une fois bon courage Eric et une heure à la fois.

Marie-Claude

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : rester debout après le décès de mon fils
« Réponse #19 le: octobre 10, 2013, 11:13:05 pm »
Et non , tu n'es pas fou Eric . Ces moments magiques t'apporte une telle sérénité , c'est si puissant !
Cet après midi , en entrant dans ma chambre j'ai senti l'odeur de Sébastien , quelques secondes ...j'ai humé  par petites inspirations , surtout ne pas expirer , oh non , trop précieux  . J'ai senti mes draps , coussins , couverture .... à la recherche d'une odeur similaire qui m'aurait trompé . Rien . Elle était sous mes narines .
 Je t'explique : j'ai déménagé il y a 3 mois maintenant et ma chambre est une pièce ou j'ai du mal a y demeurer , j'y suis mal , depuis quelques jours je me force à y rester car je veux intégrer pleinement ce deux pièces afin de ne pas rejeter cet appartement ( déracinement ) .
"Je suis là aussi dans ta chambre": signé Seb ! Et je n'ai pas de doute .

Marie-Claude , je pense à toi . Très fort .