Auteur Sujet: Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant  (Lu 9368 fois)

arlette

  • Invité
Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant
« le: novembre 25, 2013, 04:10:39 pm »
Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant ?

erdeman

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 23
    • Voir le profil
Re : Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant
« Réponse #1 le: novembre 25, 2013, 08:30:31 pm »
Voilà Arlette, votre sujet est maintenant en place.

Le sens de notre vie, c'est un sujet intéressant et une vraie question que nous nous posons tous après ...
Les réponses sont en chacun de nous et c'est ce qui fait notre force, les petits problèmes de la vie deviennent très superflus ...
La guérison dépend de chacun, la cicatrisation est lente et douloureuse, les pics sont extrêmes  ...  mais nous allons y arriver ... chacun de nous ... avec le temps.

Très amicalement.

Eric

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant
« Réponse #2 le: novembre 25, 2013, 11:33:33 pm »
Bonjour Arlette ,
 
C'est une question fondamentale pour moi , ton monde est dévasté en un souffle , ta maison s'est écroulé . Toi ( nous ) ne vois qu'un champ de ruines . Tu es recouverte de poussière grise et commence à peine à distinguer ta maison , elle s'est effondrée et cette poussière grise qui te fait suffoquer n'est pas encore retombée . Tu erre tel un zombie , tu es une autre dans la peau de toi . C'est effrayant , mille pensées te traversent , impossible d'en faire le tri , ça tourne en boucle dans ta tête et tu avances sans comprendre , la seule chose que tu sens c'est ta douleur , la seule chose que tu sais c'est que tu as perdu le sens de l'orientation , que le temps c'est arrêté . Ton enfant , il n'est plus là physiquement et c'est inconcevable , ce n'est pas possible , ce n'est pas vrai . Mais c'est la cruelle réalité et maintenant tu le sais . Et l'autre monde continu de tourner inconscient de la fin du tient et tu as le vertige . Une partie de toi est morte , une autre vit . Les deux ne vont faire qu'un et tu seras un nouveau moi , mais c'est trop tôt pour admettre une telle fusion qui pourtant se fera . Avec ta volonté justement pour donner un sens à ta vie . L'amour que tu as pour tes enfants , ta fille et ton fils ( tu auras toujours deux enfants ) t'aidera à trouver un sens à ta vie . Et toi aussi , il faut du temps , suivre son rythme , il est propre à chacun .

Le jour de la cérémonie pour mon fils , devant son cercueil , à haute voix pour qu'il m'entende , je lui ai promis de ne pas être aigrie et qu'il sera fier de moi . Promesse difficile à tenir , très , mais je m'en rappelle , je m'entends encore parler . Je veux tenir cette promesse , même si je failli cent fois , de tout mon être , de toute mon âme j'y crois .
Ma fille donne un sens à ma vie , mon fils mort donne un sens à ma vie . Je les aime tant .
Je voudrais aider tous ceux qui sont en peine , ouvrir les yeux sur ce que je ne voyais pas ,ou si peu ,et avancer jusqu'au bout du chemin avec ça . Mais pour aider les autres il faut que je m'aide moi-même .
Je vis entre ciel et terre , mais à aujourd'hui je n'ai pas encore pas trouvé ma place , il me faut respecter mon temps émotionnel .
Ce sens à la vie qui semble impossible se dessine doucement , ce peut être chaotique , on est en rodage .
Bien évidement ce que je t'écris n'est pas une réponse à ton interrogation , juste ce que je ressent .

Je t'embrasse bien fort .

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant
« Réponse #3 le: novembre 26, 2013, 12:47:41 am »
Pour répondre à la question que tu m'avais posé : Ma famille présente , oui , il y a eu comme une " cassure " il y a un temps , chacun muré dans son silence , mais aussi parce que j'attendais visites , coups de fils qui ne se faisaient pas . J'ai exprimé ma profonde tristesse , mon désarroi il y a une semaine et j'ai reçu leur chaleur en retour . C'était moi en fait qui n'osais livrer ma peine pour ne pas leur faire peur ou mal .
Les amis , les anciens amis ?? Silence , le téléphone ne sonne pas .
Il y a aussi la crainte de raviver la douleur , je leur dis que cela ne se pourra pas et les rassure sur ce point , elle demeure la douleur , ils n'appellent pas pour autant
Et puis j'en ai "éliminé" quelques uns aussi , trop pressés de me voir aller mieux et vite .

Ange

  • Membre Actif
  • ***
  • Messages: 114
  • MATHILDE VENAIT D'AVOIR 14 ANS
    • Voir le profil
Re : Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant
« Réponse #4 le: novembre 26, 2013, 07:42:05 am »
Bonjour Arlette, je me permets d'intervenir sur "ton sujet" (j'espère que le tutoiement ne te déranges pas) j'ai lu que ta fille Marina souffrait de dépression mélancolique. Je connais très bien ce genre de maladie, j'en aies fait une en septembre 2005 c'est la forme la plus grave de toutes les dépressions chère Arlette! Les idées suicidaires sont récurantes et tu ne pouvais bien malheureusement rien faire <3 je sais combien la culpabilité te ronges mais simplement "essaies" de l'apaiser un peu, cela est très difficile bien sûr, je le comprends que trop bien...maman de deux adorables enfants, Alexis 20 ans en décembre 2013 et Mathilde 14 ans le 1er mai 2012, suicidée le 17 juin 2012. Cela ne m'a jamais empêché de penser à me suicider moi-même, j'élaborais aussi des plans dans ma tête et bizarrement c'est Mathilde qui me retenait un peu..je me disais qu'elle était trop jeune pour vivre un tel drame, je retardais l'échéance afin de ne pas lui gâcher ses vacances par exemple!
Aujourd'hui ma petite Mathilde est morte et pas moi!?! J'aurais vraiment préféré l'inverse Arlette mais je ne peux plus rien faire et toi non plus, si ce n'est qu'apprendre à vivre autrement avec le souvenir omniprésent de ma fille, sans oublier mon fils. Des amis...il y en auras de nouveaux Arlette, oui tu trouveras de nouvelles personnes, rares, néanmoins il y en a, qui comprennent...de belles âmes!
Prends soin de toi car personne ne le fera pour toi, je t'embrasse. Je suis désolée pour toi. Angélique 
Angélique,DEDE, Angel et enfin Ange...je suis la maman de Mathilde qui a eu 14 ans le 1er mai 2012 et s'est suicidée le 17 juin 2012

arlette

  • Invité
Re : Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant
« Réponse #5 le: novembre 26, 2013, 12:03:17 pm »
Bonjour Muriel,

 Comme tu le dis si bien , ma vie n'est plus qu'un champ de ruines et la reconstruire me paraît impossible pour le moment, j'ai tellement mal et c'est trop injuste ce qui est arrivé à ma Marina, elle qui était la joie de vivre , toujours présente pour les autres et me dire qu'elle nous a quitté dans de telles souffrances sans personne à ses côtés. Comment en est elle arrivé là? Mes questions demeurent sans réponse et c'est insupportable. Je demande à ma puce de m'aider et surtout de me donner la force d'avancer pour honorer la promesse que je lui ai faite devant son cercueil en Irelande, celle de veiller sur son petit Samuel mais c'est dur car je me sens tellement coupable de ne pas su lui la protéger , lui venir en aide au moment où elle avait plus besoin de moi et c'est trop tard. La souffrance on l'a à perpétuité. Je dois survivre pour mon fils et mon mari.
Quand on vit un drame comme celui là , je me rends compte à quel point la souffrance dérange et fait peut-être peur aux autres. Les coups de fil deviennent inexistants et si c'est pour m'entendre dire arrête de pleurer, je préfère qu'il ne sonne pas. Les gens qui n'ont pas vécu ce traumatisme, je suppose qu'ils ne peuvent pas nous comprendre.

Muriel je t'embrasse bien amicalement .

emelyne2608

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 11
    • Voir le profil
Re : Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant
« Réponse #6 le: novembre 26, 2013, 12:13:13 pm »
bonjour,
ange, Arlette, muriel,
il y a 8 mois, l'Oise était encore avec moi physiquement parlant. car les médecins nous avaient déjà annonce que le cerveau ne fonctionnait plus. et comme vous effectivement, aujourd'hui je me sens seule avec ma souffrance, je n'ose plus crier mon désarroi, même à mes amies les plus proches, de peur de les souler avec mon chagrin. oui, comme pour vous, ma vie n'à plus de sens, disons que je n'en attend plus rien. je me refuse tout droit au bonheur et quand je me surprends à sourire ou rire avec ma puce de 4 ans, je culpabilise. la chose la plus dur à faire dans une journée, c'est déjà se lever, quand la nuit à été peuplé de cauchemars de réveil en larmes, ouvrir les yeux le matin et se dire encore une, encore une journée avancer sans mon bébé. ne rien laisse paraître devant les gens alors qu''on à envie de  hurler, ne rien laisser paraître devant son mari, qui ceci dit est quelqu'un d'une compréhension inimaginable (eloise n'est pas sa fille, et pour lui, voilà ça fait 8 mois, il est temps de passer à autre chose) pour lui il faut avoir la force de s'en sortir. donc même devant lui qui devrait être à mes côtés pour me soutenir, m'épauler, je ne verse aucunes larmes. je me cache pour pleurer mon bébé.

marie-claude

  • Membre Actif
  • ***
  • Messages: 180
    • Voir le profil
Re : Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant
« Réponse #7 le: novembre 26, 2013, 08:14:48 pm »
En effet quel sens à toute cette tragédie ?

Un soir il y a environ 2 mois de cela, j'ai vécu une nuit noire, sombre très sombre, je ne voyais aucune porte de sortie, je me souviens avoir été à la limite de me dire voilà c'est ici que s'achève mon parcours et j'étais comme dans un état d'apaisement extraordinaire, la peine que je ferais à ma famille, à mon entourage ne la percevait pas du tout, tout était invivable et je ne pouvais plus supporter cette souffrance, qu'est-ce qui ma retenue  ? Je ne sais pas un sursaut venu de je ne sais où et puis qui peux connaître l'avenir ?

Là où je veux en venir c'est que nos enfants ont complètement perdu le sens des réalités, impossible pour eux de faire la part des choses, aucune solution à leur mal être et puis l'ultime recours, la dernière sortie....

Aucun d'entre nous n'était près à vivre avec cela, la descente aux enfers, cette coupe remplie d'amertume. Tous nous aurions troqué nos vies contre la leur n'importe quand à n'importe quels moments mais voilà nous sommes devant un fait d'une violence extraordinaire, qu'avons nous dit ou pas, fait ou non ?comment tous nos sens ne nous ont-ils pas mis en alerte, agiter le drapeau rouge, crier à la venue du loup, comment ???? Toute ma vie cela me taraudera et fouillera le tréfonds de mon âme jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un ultime lambeau.

Nos enfants c'étaient notre fierté, notre joie, notre bonheur, notre raison de vivre, que n'aurais-je donner pour elle, je me serais vendue pour lui épargner la moindre peine, le moindre souci. Tous nous aurions fait cela et puis voilà nous sommes confrontés au pire.le le pire de ce qu'un être humain puisse vivre , une lente agonie...

Mais j'en suis arrivée à cette constatation comme beaucoup d'entre vous.Nous avons donné la vie à nos enfants et puis cela.
Mais ils sont encore avec nous, différement bien entendu et il faut essayer de percevoir leur autre présence, d'instaurer un dialogue et puis se mettre au diapason de leur amour car celui-ci il existe encore rien jamais ne rompra ceci.

Alors oui nous sommes parents autrement il va s'en dire et puis nos enfants nous accompagnent de cela je suis certaine.

Je lui offre mon amour comme elle le sien et cela me réconforte.

Marie-Claude

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant
« Réponse #8 le: novembre 26, 2013, 09:55:25 pm »
Bonjour Emelyne ,
8 mois , impossible d'envisager rire sans culpabilité , on s'interdit de vivre pour soit comme si c'était une trahison .
On décide d'être emprisonné , coupable est notre verdict .Mais ça passe parce que d'un coup l'on comprend que rire n'est pas oublier , que l'on peut s'autoriser ces moments . C'est inconscient , non réfléchi , et l'inconscient devine bien des choses , il est l'avocat silencieux de la défense . Il sait ce qu'on ne sait plus , cet oubli de notre combativité , de gestes d'amour pour nos enfants , de notre attention , nos inquiétudes , de ce qui est . Aucun d'entre nous n'a sauvé notre enfant , est-on si sages pour deviner tout , comprendre tout ? Aucun de nous n'a tué notre enfant , alors ? On se pardonne ? Non , pas si simple mais on tente d'accepter que l'on est pas tout puissant .
Bonjour Arlette ,
Tu n'auras pas la réponse vraiment , j'essaie d'accepter cette partie de non réponse car en fait , qui sait vraiment sinon eux , nos petits ! . La souffrance à perpétuité , oui mais des moments de répits magiques . Un peu comme un baume apaisant tombé du ciel . La douleur muette mais pas ici , sur ce forum .
Bisous à toutes ... Angélique , Marie-Claude 

Ange

  • Membre Actif
  • ***
  • Messages: 114
  • MATHILDE VENAIT D'AVOIR 14 ANS
    • Voir le profil
Re : Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant
« Réponse #9 le: novembre 27, 2013, 07:28:24 am »
De gros bisous également Muriel, Marie-Claude, Emelyne, Arlette...tous et toutes <3
Angélique,DEDE, Angel et enfin Ange...je suis la maman de Mathilde qui a eu 14 ans le 1er mai 2012 et s'est suicidée le 17 juin 2012

arlette

  • Invité
Re : Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant
« Réponse #10 le: novembre 28, 2013, 10:41:14 am »
Bonjour à vous tous qui m'ont apporté votre soutien mais depuis hier je suis dans un tel état de chaos, de confusion mentale et je n'arrive plus à exprimer le moindre sentiment .Je suis sur une autre planète où le malheur m'a projetée. Je suis désolée mais vous avez votre souffrance à porter. J' admire votre courage, votre volonté pour avancer et continuer à survivre.  Avec le temps,  j'espère qu'un jour j' irai un petit peu mieux et je vous tiendrai au courant de mon
cheminement.

Encore merci à vous tous et amicalement je vous embrasse

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant
« Réponse #11 le: novembre 28, 2013, 07:09:47 pm »
Douces pensées Arlette , il n'y a pas de courage ici , juste de l'attention partagée . De l'expression libre .
Chacune et chacun d'entre nous sommes touchés , chacun respecte et comprend la douleur de l'autre . Il est très difficile de mettre un mot sur ses émotions . Et quand on ne peut pas , il ne faut pas se forcer .
Prends soin de toi , je t'embrasse .

Laure

  • Membre Actif
  • ***
  • Messages: 124
    • Voir le profil
Re : Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant
« Réponse #12 le: décembre 02, 2013, 08:43:48 pm »
Je viens de trouver cette discussion. Si on n'a pas d'autre enfant, AUCUN SENS. LA VIE N'A PLUS AUCUN SENS

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant
« Réponse #13 le: décembre 03, 2013, 01:34:22 am »
Laure , je te comprends , que répondre à cela ? Olivier ton unique enfant il est évident que ce sens est difficile , extrêmement difficile à trouver . Olivier dans ton cœur brisé , ton moteur , peux-tu puiser en lui un début de questionnement sur un sens à ta vie ? Que des questions dont toi seule pourras trouver une ébauche de réponse . Oui j'ai ma fille mais il y a d'autre raisons peut-être de trouver un sens à ta vie sans ton Olive physiquement près de toi .
Rappelle toi Laure , et si il était là , invisible , impalpable mais là ... même si tu ne sens pas sa présence ?
Il y aurais-il un sens pour que tu poursuive ce chemin jusqu'à lui ?
Tu sais , j'ai pensé mourir , vraiment pensé très fort .
Je t'embrasse très très fort .

PandaMother

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 42
    • Voir le profil
Re : Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant
« Réponse #14 le: décembre 04, 2013, 09:16:35 pm »
Est-ce que nous n'y pensons pas toutes, tous, à un moment ou à un autre, de manière récurrente, à mourir ?
Donner, trouver un sens à sa vie, ça paraît souvent bien absurde, et mon coeur se serre en pensant à toi, Laure, à tous les parents qui ont perdu leur enfant unique.
Je crois que mes autres enfants ne sont pas le sens de ma vie, ils ont été longtemps une obligation pour moi, de rester. Aujourd'hui, deux ans après la mort de mon fils, je ne sais toujours pas quel sens a ma vie. Je sais simplement que j'ai envie de continuer, pour moi.
Pendant tout ce temps où je les avais tous avec moi, où je les regardais grandir en les accompagnant de mon mieux, je croyais qu'ils étaient le seul sens de mon existence. Et finalement, je m'aperçois que j'ai envie de vivre, de survivre, quand même. En attendant de rejoindre mon garçon. Parce que j'ai la certitude qu'il m'attend et ne s'impatiente pas, qu'il sera là le jour où j'arriverai. Et j'ai envie, ce jour-là, de pouvoir me retourner et être satisfaite de ce que j'aurai accompli.

Je crois que c'est très personnel, le sens qu'on donne à sa vie, pour moi ce n'est pas un choix réfléchi, juste une impulsion. J'ai le sentiment qu'il faut accepter que la douleur sera toujours là, que nous sommes changés pour toujours, mais que nous méritons tout de même de vivre des moments de paix, de douceur, de tendresse, de fierté...

Arlette, quand tu dis "Avec le temps, j'espère que j'irai un petit peu mieux", j'entends vraiment un message d'espoir. Espérer aller mieux, même un petit peu, je trouve ça positif et courageux.

Je pense à vous tous quand je n'arrive plus à mettre un pied devant l'autre, dans ces moments où je me dis "à quoi bon ?", quand je n'en peux plus... Et la seule idée que vous êtes là, que je peux venir pleurer ici parce que vous seuls pouvez comprendre l'insoutenable, me tient et me donne la force de faire un pas de plus, de trouver un nouveau projet qui me tirera vers l'avant.
Merci pour tout ce que vous partagez ici, sans compter, avec la générosité des parents formidables que vous êtes et restez, malgré tout.

Sophie

Ange

  • Membre Actif
  • ***
  • Messages: 114
  • MATHILDE VENAIT D'AVOIR 14 ANS
    • Voir le profil
Re : Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant
« Réponse #15 le: décembre 05, 2013, 10:01:34 am »
oh Sophie, c'est tellement beau et vrai ce que tu dis... cela me touche à un poins! tu ne peux même pas imaginer. Énorme bisous<3
Angélique,DEDE, Angel et enfin Ange...je suis la maman de Mathilde qui a eu 14 ans le 1er mai 2012 et s'est suicidée le 17 juin 2012

PandaMother

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 42
    • Voir le profil
Re : Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant
« Réponse #16 le: décembre 05, 2013, 06:04:35 pm »
Bisous à toi aussi !!

Sophie

marie-claude

  • Membre Actif
  • ***
  • Messages: 180
    • Voir le profil
Re : Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant
« Réponse #17 le: décembre 05, 2013, 09:42:48 pm »
Bonjour Sophie,

C'est très beau et très juste tout ce que tu as écris. Se tenir droite pour notre enfant qui lui à sa propre route, l'accompagner autrement, et puis le moment venu le rejoindre enfin .

Je sais entre les deux il y a une mer de douleurs et un chemin que tous et toutes nous devons emprunter, beaucoup d'escarpement, de marches à gravir, de retour en arrière ceci demande un effort colossal et il faut tenir ne pas abandonner, jamais.

C'est une façon d'entamer un début d'acceptation, se fixer de tout petits buts pour débuter, accomplir de petits gestes et puis commencer à intégrer lentement l'ingérable. Je demeure persuadée que nos enfants nous accompagnent, sans cela à quoi bon ?

Tenir le cap voilà.

Marie-Claude

martine90

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 6
    • Voir le profil
Re : Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant
« Réponse #18 le: janvier 13, 2014, 01:42:50 pm »
Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant ?  je ne sais pas je ne sais plus, je ne sais plus rien. Mon fils s'est pendu le 24 février, je ne peux pas encore en parler au passé, c'est trop dur. Il est beau, intelligent tout pour lui. Pourquoi ? Cette question me mine jour après jour. Le matin même je l'avais eu au téléphone, il était avec sa copine et cette petite puce ma petite fille qui a 2 ans à présent, après une dispute de plus il a claqué la porte et est allé se pendre. Les gendarmes sont venus chez moi ce dimanche là à 18 heures pour m'annoncer cela et depuis là, je survis, je pleure, je hurle mon chagrin. Mon petit, mon enfant.  J'ai déjà lu pas mal de témoignages. Je m'isole, je me protège, parfois j'ai envie de hurler pour avoir de l'aide, pour m'aider à calmer cette douleur présente à chacun de mes souffles, je voudrais dire "je vous en prie aidez moi". Mon ami qui adorais mon fils me soutien mais j'ai l'impression qu'il ne me comprend pas toujours alors je lutte, je fais semblant, je mets un masque avec lui, au travail... Je m'épuise, je suis suivie par mon médecin de famille qui m'aide beaucoup. Je survis surtout pour ma maman qui a 82 ans et qui ne se remet pas de la perte de son petit fils qui nous a donné tellement d'amour, je ne voudrais pas lui infliger une douleur supplémentaire, on a beau me dire courage. Mais pour combien de temps, je suis dévastée, je n'arrive plus à me restructurer, je suis vide, vide de tout.

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : Quel sens donner à la vie après le suicide de son enfant
« Réponse #19 le: janvier 13, 2014, 03:30:30 pm »
Chère Martine , tout ce que tu dis me parle , j'ai ressenti et ressens les mêmes choses .
Ton fils , ton enfant au passé en parler...non , je ne pouvais pas non plus , comme toi . Aujourd'hui quand je parle de mon fils Sébastien , je dis " il était " mais je pense à lui chaque instant au présent et ce sera toujours ainsi .
Le masque , celui que tu portes , je le porte aussi , comment faire autrement ? Faire semblant , cacher cette douleur est plus épuisant que de l'exprimer . Tu quittes ton travail pendant lequel tu as " laissé" ton immense chagrin avec les épaules lourdes et retour à la réalité : Il n'est plus là .. comment je vais , je peux , supporter ça ? Et pour combien de temps ? Alors on vis au temps présent avec toute la force de l'amour en sois pour ceux que nous aimons . Et c'est chaque jour un nouveau combat que chacun mène comme il peut , avec les armes dont il dispose mais on peut aussi aller en chercher , parfois nous en avons pas la force , tout parait insurmontable , tout est devenu difficile et parfois une incroyable chose arrive , même avec cette partie incalculable morte en soi , une énergie positive nous pousse en avant , elle peut venir de n'importe où , une manne à saisir qui soulage temporairement . Un intérêt porté à quelque chose ou quelqu'un , un signe , un calme soudain , peut-être parce que ton enfant , quelque part mais très prés de toi t'aide à respirer . As-tu déjà ressenti cela Martine ?
Je t'embrasse tendrement .

Je vous embrasse toutes et tous .

Sophie , je suis aussi très touchée par ce que tu as écris , en attendant de rejoindre mon garçon ... <3