Auteur Sujet: mon fils a choisit de partir  (Lu 5939 fois)

liliane

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 3
    • Voir le profil
mon fils a choisit de partir
« le: février 06, 2014, 08:57:55 pm »
Mon fils s est pendu le 19 janvier 2014...je vous ai lu, je voulais vous dire tant de choses...vous dire que j etais desolee pour vos enfants, que j etais perdue, en vrac, en chute libre. Il aurait eu 35 ans le 21 mai....il ne les auras jamais. J ai toujours accepte ses choix mais la... j arrive pas completement...il nou a laisse une phrase...juste une phrase  'une derniere arene,un dernier combat, vivre ou mourir pour ce jour, vivre ou mourir en ce jour..une eternite d enfer pour un frisson de paradis.' Je comprends pas...j essaye..il me manque tellement, je hurle en silence...je le sens pourtant..enfin je crois et cela m aide. Parfois! Jamais longtemps...sa soeur est la, elle a besoin de moi...il nous a laisse de beaux enfants qui vivent a 6000 km de chez nous....chaque matin je me dis comment c est possible que je respire encore...il est parti avec une partie de moi. Comment faites vous pour continuer?

thierry

  • Membre Jr
  • **
  • Messages: 69
    • Voir le profil
Re : mon fils a choisit de partir
« Réponse #1 le: février 06, 2014, 09:11:06 pm »
bonsoir liliane desolè de te voir sur se cite mon fils hugo c est pendu ke 11decembre 2013 a 19ans et depuit je survi il n y a pas de solution miracle mais je vien ici et toute les personnes ici se comprenne contrairement aux gens normaux car nous ne sommes plu comme les autres on a une soufrance terrible en nous .pour ma part je vais au groupe de parole de phare c est très dur mais cela me fait du bien a bientot et je n ose pas te dire courage mais sache q ici tu peut tous dire

liliane

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 3
    • Voir le profil
Re : mon fils a choisit de partir
« Réponse #2 le: février 06, 2014, 11:28:18 pm »
Merci thierry... je n ai pas de mots ce soir...juste des larmes...mais te lire m a fait du bien.

thierry

  • Membre Jr
  • **
  • Messages: 69
    • Voir le profil
Re : mon fils a choisit de partir
« Réponse #3 le: février 07, 2014, 09:32:47 am »
surtout n hesite pas a parler ici moi il y a des jours je cris ma douleur sans etre jugè .ici je pleure je parle a hugo je t aime mon fils sois bien avec tous ses anges la haut

emelyne2608

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 11
    • Voir le profil
Re : mon fils a choisit de partir
« Réponse #4 le: février 07, 2014, 01:33:36 pm »
bonjour Liliane,
effectivement quelle tristesse de te voir rejoindre ce site. quel drame encore une fois. quelle tristesse...
ma fille Eloise à pris des médicaments le 25 mars 2013 au soir. elle nous à quitté le 28. cela va bientôt faire 1 an, mais pour ma part juste l' impression que c'était hier. et effectivement comme dit Thierry, après une telle épreuve on ne vit plus on survit. on se lève le matin en se disant aller encore une journée ou il va falloir faire sans elle, et le soir pour ma part je me couche en me disant tant mieux une journée de passée c'est une journée qui me rapproche d'elle. j'ai une petite fille de 4 ans 1/2 qui était très très proche de sa sœur. tous les jours elle me la réclame et je ne sais quoi lui répondre. cette semaine avec ses mots à elle elle me dit :maman faut que tu m'expliques tu me dis lolo elle est dans le ciel et au cimetière.elle ne peut oasis être partout en même temps. et elle a fait comment pour aller dans le ciel. c'est un avion qui estvenu la chercher. alors l'avion il peut aller là rechercher et nous la ramener.je sais pas quoi répondre. aujourd'hui je sais que je suis rongée parla culpabilité. que n'ai je pas vu ? que n'ai je pas décelé ? pourquoi moi ça maman je n'ai rien pu faire pour la garder avec moi. je m'en veux tellement. ce n'est pas notre rôle.... cette semaine j'ai retrouvé ses cahiers d'école (elle était apprentie vendeuse) ou il fallait qu''elle note comment elle aimerait être et ce qu''elle voudrait faire de sa vie professionnelle. elle à répondu qu''elle aimerait être mince et grande et son rêve d'ouvrir son magasin de vêtements et chaussures pour enfants. et la envie de hurler, je me suis dit quel gâchis... tout ça parce qu''elle n'était pas comme on dit si bien dans le moule. cette année elle devrait avoir 18ans, c'était son année, sa majorité qu''elle attendait avec impatience son permis, la fin de sa formation, bref le début de sa vie d'adulte. je souffre tellement de son absence je ne suis oasis une journée sans parler d'elle. j'aurais envie de te dire que tu verras il va y avoir des jours avec et des jours sans. mais je me suis aperçus que les sois disants jours avec ce saint les joursbou je suis dans un denni total. comment peut on nous demander d'admettre l'inadmissible. et c'est vrai que lorsque l'on traverse une épreuve aussi horrible on a vraiment l'impression d'être des êtres à part. on ne voit plus la vie avec les mêmes yeux que les autres. je souhaité que tu réussissez à trouver beaucoup de courage au travers de ses enfants. je t'embrasse sincèrement.

ronald/fabrice

  • Membre Jr
  • **
  • Messages: 66
  • Si tu savais à quel point je suis triste !
    • Voir le profil
Re : mon fils a choisit de partir
« Réponse #5 le: février 07, 2014, 02:38:35 pm »
Bonjour Liliane,

tant de similitudes et si proche dans les dates me choquent,
mon coeur se déchire une fois de plus, puisque le 10 février l'anniversaire du drame de notre fils qu'à fait le même geste alors qu'il allait avoir 35 ans le 25 décembre dernier.

Comme vous, mes sentiments étaient perturbés,
la colère envers lui
la tristesse de n'avoir pas capté l'instant
l'impuissance devant ce que l'on compare à un échec cuisant d'une vie qu'on croyait réussie.

Comme j'ai pu lire avant,
chaque jour me rapproche de lui sans que je fasse ce qu'ils pensent avoir été "la solution"

Bises amicales à toutes et tous
Pensées affectueuses à nos anges
 ronald
Parti sans le moindre mot !
J’aurais tant souhaité qu’on échangent plus, comme au temps, j'étais si fier de toi …
Je le suis toujours mais ne peux plus te le dire.
http://fr.tinypic.com/view.php?pic=35krd5v&s=8

sylvie78

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 11
    • Voir le profil
Re : mon fils a choisit de partir
« Réponse #6 le: février 22, 2014, 09:25:10 pm »
Bonsoir Liliane,
Arthur s'est pendu le 6 décembre, il aurait eu 24 ans le 9 février, depuis, je vis chaque jour comme il vient, je me lève en pensant à lui, dès que mon esprit n'est pas occupé (j'ai vite repris le travail) je pense à lui, et le soir je me couche en souhaitant réver de lui, ce qui ne se passe jamais ou alors je ne m'en rappelle pas. Nous sommes changés à jamais, il manque une partie de moi, heureusement j'ai deux autres fils et une petite fille qui n'aura pas feter ses un an avec son tonton et je veux être là pour eux alors j'essaye de vivre normalement avec cette douleur qui  devient physique ( un poids dans le ventre). Je me dis qu'il ne voulait pas que nous souffrions de son départ, je ne sais pas s'il y a pensé, le matin il a acheté 3 paquets de cigarette, il est allé à l'école, est rentré à son appart à midi et personne ne l'a revu vivant, avait il prémédité, nous n'en savons rien. Je me demande pourquoi il y a tant de pendaison dans tous ces cas de suicide, qu est ce qui les pousse à cette extrémité. je suis de tout cœur avec vous Liliane. Sylvie

ronald/fabrice

  • Membre Jr
  • **
  • Messages: 66
  • Si tu savais à quel point je suis triste !
    • Voir le profil
Re : mon fils a choisit de partir
« Réponse #7 le: février 25, 2014, 02:57:16 am »
Non Liliane,

ce n'est pas un geste prémédité, sinon pour qui ces trois paquets de cigarettes ?
Il n'a pas pensé faire du mal en faisant ce geste, et pourquoi choisir cette façon de partir,
je me le demande souvent, je n'ai pas vraiment la réponse et si je l'écris c'est parce que j'ai une TS
derrière moi, peut être parce qu'on n'a rien d'autre sous la main, on ne réfléchit pas plus loin et on est très pressé d'enfinir, finir avec sois, ne pas revivre une fois de plus ce qui oprime et se soulager de cette ssouffrance.

Mon fils était devenu flambeur, il dépensait jusqu'au dernier sou alors qu'à cette date il avait plus 1700 euros sur son compte, il le savait, il avait les relevés bancaire dans son courrier et sortis des enveloppes,
e se qu'il avait acheté avant il n'y avait que de l'utile, des fruits et des barres céréales.

C'était le 9 décembre (constaté que le 10/12) et comme chaque année tout était deja en préparation, aussi et surtout pour lui, nous fêtions toujours le 25 décembre, date de son 35 ième anniversaire en 2013 et seule date où son frère et ses deux soeurs pouvaient se libérer de la famille des beaux parents.

Comme toi, nous faisons tout pour nous concentrer sur ses deux soeurs et son frère à présent mais chaque jour est une nouvelle épreuve, des nouvelles crises de pleurs nous assaillent, que nous soyons ensemble dans une pièce ou séparés le manque, l'ennuie lié à son absence commence à peser de plus en plus.

Bien que chacun de nous n'envisage pas de le rejoindre rapidement, nous sommes, moi et mon épouse tout le temps sur nos gardes vis à vis de l'autre, pour un gémissement ou un objet tombant lourdement au sol, notre esprit est en alerte constante, nous nous appelons mutuellement et demandons si tout va bien pour l'autre.

Nous avons aussi peur, pour nos autres enfants et nous essayons souvent d'entrer en contact avec chacun d'eux, mais aussi avec leur compagnon respectif, sans pour autant les étouffer, nous demandons régulièrement des nouvelles des petits enfants et trouvons tout de même des moments  difficiles, de solitude,
parce que lui ne reviendra pas.

Les premières semaines, bien que nous savions qu'ils ne reviendrait jamais, après la troisième semaine nous nous attendions qu'il vienne quand même parce qu'il ne laissait jamais passer plus de temps pour rentrer.
Il arrivait parfois en trombe, comme un ouragan, se dépêchant de nous dire bonjour à chacun et repartir aussitôt,
avec l'excuse qu'un ami attendait, qu'il serait de retour quelques heures plus tard.

A présent nous attendons encore, cette vieille habitude est tellement ancrée en nous, nous finissons par pleurer dans les bras l'un de l'autre, presque dans l'impossibilité de nous consoler.

Que font les mamans seules, rien que d'y penser je suis triste, et notre ami Thierry ici,
qui vit en famille recomposée, qui n'a pas le soutien comme moi et qui parfois semble tellement effacé ou absent.

Une pensée s'en va vers nos anges que nous attendons tous,
chaque jour nous rapproche un tout petit peu de lui ou d'elle, il nous faut énormément de patience.

A vous toutes et à toi Thierry je vous souhaite une nuit de repos
 ronald
Parti sans le moindre mot !
J’aurais tant souhaité qu’on échangent plus, comme au temps, j'étais si fier de toi …
Je le suis toujours mais ne peux plus te le dire.
http://fr.tinypic.com/view.php?pic=35krd5v&s=8

ronald/fabrice

  • Membre Jr
  • **
  • Messages: 66
  • Si tu savais à quel point je suis triste !
    • Voir le profil
Re : mon fils a choisit de partir
« Réponse #8 le: février 25, 2014, 03:41:20 am »
Pardon, j'ai répondu à Sylvie pour Arthur qui pensait que s'était ou n'était pas prémédité.

Désolé pour cette erreur, mais tous les parents se posent cette question à un moment ou un autre.

ronald
Parti sans le moindre mot !
J’aurais tant souhaité qu’on échangent plus, comme au temps, j'étais si fier de toi …
Je le suis toujours mais ne peux plus te le dire.
http://fr.tinypic.com/view.php?pic=35krd5v&s=8

liliane

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 3
    • Voir le profil
Re : mon fils a choisit de partir
« Réponse #9 le: février 25, 2014, 10:01:17 pm »
Je vous lis, je vous remercie de vos temoignages...je me sens tellement fatiguee, tellement desesperee pourtant je continue a faire les choses quotidiennes. Je pense a lui sans cesse, je le vois partout, le 14 janvier il me laisse un message pour me dire ca va bien, j attends ma paye pour mettre une carte dans mon telephone...etc et le 19 il se pend...j arrive pas a comprendre.  Ma fille me dit qu il n y a pas de reponses...peut etre. J ai tellement mal .je viens peu sur le forum...je n ai pas toujours la force. Merci a vous tous.

Isabelle

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 1
    • Voir le profil
Re : mon fils a choisit de partir
« Réponse #10 le: février 25, 2014, 11:32:15 pm »
Bonsoir Liliane,
Comme vous mon enfant a décidé de nos quitter, comme votre fils elle a choisit la pendaison, et comme lui elle nous a laissé un message...
Je vous lis tous et toutes, je vous comprends, tant nos ressentis, nos douleurs sont similaires, mais je n'interviens jamais, je ne saurais vous dire pourquoi. Mais en vous lisant, en lisant cette petite phrase que vous a laissé votre fils, et parce que comme vous j'ai épluché, et tenté de comprendre celle que m'a laissé ma fille, j'ai pensé que vous aimeriez savoir que le début de cette phrase " une dernière fois dans l'aréne, un dernier combat dans ma vie, vivre et mourir en ce jour..." est une phrase tiré d'un très beau film  : le territoire des loups. Peut être un film que votre fils affectionnait particulièrement. Je ne sais si cela peut vous aider ou vous apporter quoi que ce soit, aussi minime que cela peut être, je le souhaite.

Toutes mes pensées vont vers nos enfants,
Affectueusement.



ronald/fabrice

  • Membre Jr
  • **
  • Messages: 66
  • Si tu savais à quel point je suis triste !
    • Voir le profil
Re : mon fils a choisit de partir
« Réponse #11 le: février 26, 2014, 12:48:31 am »
Venir sur ce forum pour étaler notre histoire ne nous guérit pas  :'(
nous voyons que nous ne sommes pas seuls au monde à vivre un drame pareil
c'est bien triste dans le fond et ça ne console pas mais cela nous prouve qu'il est possible de continuer
puisque tout le monde continu, tout le monde se bat même s'il croit que c'est inutile.

Tout garder en nous n'est pas la solution, cela finit par nous ronger, ce choc peut engendrer d'autres maladies,
ici nous nous rendons compte que notre prochain souffre ou à souffert des mêmes faiblesses que nous,
qu'il pense avoir fait les même erreurs, qu'il croit avoir été comme nous un très mauvais parent
c'est pour nous la preuve que nous vivons exactement le même parcours, la même croix.

Nous avons eu des enfants magnifiques, ils ont à un moment de leur vie plus supportés leur chemin,
leurs souffrances, et il nous reste que d'accepter leur choix.
Et même si nous avions vu venir quelque chose, nous n'aurions pas pu être chaque minute de sa vie à son côté
pour éviter le pire, éviter ce que nous redoutions peut-être une fois.

Je viens ici pour me libérer, me défaire de ce qui me harcèle et me poursuit jour et nuit,
mais aussi laisser un message d'espoir de temps en temps, un espoir que j'entretiens moi-même pour moi
et que je ne veux pas abandonner.

Comme Liliane qui souffre en silence jusqu'à ce jour et dont nous ignorions l'existence jusqu'à présent,
elle vient déposer cette "phrase tiré d'un très beau film" qui peut peut-être faire évoquer un souvenir à Éliane.

Il y a aussi Emelyne et sa jeune fille de quatre ans et demi,
qui comme ma petite fille, me dit avant hier au bord de mon lit en m'apportant des fleurs qu'elle avait cueillie au jardin
et qu'elle est ensuite revenue prendre, pour les mettre devant la photo de notre fils
en demandant à mamy (mon épouse) s'il viendrait les chercher depuis le ciel.
Elle savait qu'il aimait les fleurs, qu'il aimait la nature, profondément.

Elle se souvient très bien de lui, il l'a prenait dans ses bras lui faisant des câlins et parfois la chatouillait,
l’emmenait dehors pour jouer avec une balle, sa bicyclette parfois ou ses poupées et autres jouets,
elle va avoir quatre ans le 28 juin, pour elle Fabrice est au ciel avec Mémé et Mamie Anne et pour le moment le cimetière n'est qu'un jardin de souvenirs, puisque ces pauvres petits sont incapables de dissocier l'esprit du corps.

Nous attendons que les questions viennent d'elles même,
lorsque nous pourrons lui expliquer que le corps est comme l'enveloppe d'une lettre qui sert à voyager,
et qu'à l'intérieur ce qui est écrit sur les pages est l'esprit qui parle, qui aime avec des lettres de l'alphabet
comme s'exprime l'être vivant avec ses paroles.

Le chemin est plus facile à plusieurs,
je vais aller me coucher avec mes pensées pour nos anges, le vôtre, le mien, peut-être ensemble
ou liés par quelconque lien ou mission qui leur est donnée.

Je pense aussi à chacune de vous comme à Thierry,
puisque apparemment nous sommes les deux seuls pères ici.

Je vous souhaite une nuit de repos, calme si possible, avec le rêve que vous souhaitez

à bientôt

ronald
Parti sans le moindre mot !
J’aurais tant souhaité qu’on échangent plus, comme au temps, j'étais si fier de toi …
Je le suis toujours mais ne peux plus te le dire.
http://fr.tinypic.com/view.php?pic=35krd5v&s=8