Auteur Sujet: au secours je cherche du réconfort  (Lu 6232 fois)

mariesoleil

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 7
    • Voir le profil
au secours je cherche du réconfort
« le: mars 20, 2014, 02:02:52 pm »
Bonjour,
Je suis nouvelle sur ce forum, vous lis depuis quelques temps et suis anéantie par vos témoignages si douloureux car je réalise à quel point Maman a dû souffrir pendant tant d'années.
Je m'explique nous étions 3 enfants, mon plus jeune frère est décédé à 27 ans en 1993 suite à maladie, j'ai été au plus bas avec TS mais j'ai réalisé que mes enfants avaient besoin de moi et que je n'avais pas le droit de leur faire ça (1 de 5 ans et l'autre de 3 mois). Je réalise que je n'ai pas trop pensé à la souffrance de mes parents. Mon deuil a été long mais je m'en suis sortie.
30 mars 2010 mon autre frère décède en se suicidant à 45 ans  et laisse 3 enfants (16 19 21 ans), je suis très très mal  c'est moi qui doit l'annoncer à mes parents et m'occuper de toutes les formalités car ma belle soeur n'y arrive pas, je tiens le coup mais 3 semaines après je m'effondre. Je remonte la pente tout doucement et lorsque j'ai l'impression d'être bien au bout de 3 ans Maman fait un avc, 15 j d'hospitalisation et plus rien. Je l'ai soutenue autant que je pouvais tout en travaillant et 3 enfants maintenant mais je suis vraiment mal depuis presque 1 an qu'elle est partie (03 04 2013) car je réalise maintenant à quel point elle devait souffrir intérieurement sans rien laisser paraître j'ai été très présente mais pas encore assez je pense et culpabilise beaucoup. Je profite donc de Papa le plus possible mais j'ai l'impression de m'enfoncer le plus possible mais je me sens prise au piège car j'ai promis à Maman de ne jamais faire ça à mes enfants, je ne vois pas comment m'en sortir. J'essaie de me dire que maintenant elle est apaisée, qu'elle est avec eux et qu'elle veille sur nous.
J'ai vraiment peur de l'avenir, qu'il arrive quelque chose à l un de mes enfants je  sais maintenant que je n'en survivrai pas.    Désolée pour ce long post si vous le trouvez hors sujet mais j'avais besoin d'écrire et de partager ma douleur.
Je vous souhaite   du courage et vous admire.
Tendrement
Marie

saturnin

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 7
    • Voir le profil
Re : au secours je cherche du réconfort
« Réponse #1 le: mars 20, 2014, 10:40:44 pm »
Bon jour Marie,

Oui malgré nos vdm (vie de merde) je vous souhaite un bon jour.
Après tout c'est pas parce qu'on est des "gueules cassée" de l'émotion qu'on n'aurait pas le droit de passer quelques bonnes journées... alors je vous en souhaite une ...

Mon entourage me dit souvent que les émotions c'est essentiel. Cela développe la just'attitude.

Mais lorsque la seule véritable émotion que l'on connait est liée à la mort, l’attitude que je développe ressemble plus à de la macabri'tude qu'à la positiv'attitude ...
Souvent, je n'ai qu'une envie c'est d'arrêter. De tirer un trait. Stop ! basta ! que je crève ici et maintenant ! Que cette douleur lancinante stoppe, et que je dise merde à ce mental qui nécrose chaque neurone pour le transformer en nécrone.   

Que la Vie me lâche enfin. Que mon compteur s’arrête, et que je puisse enfin faire "pause".

 Et puis j'ouvre les yeux. Je vois la lumière qui peut défier les ténèbres juste avec une étincelle.

Je ne fais pas partie de ces illuminés qui croient qu'ont peut être sauvé. Mais malgré ma vdm++, pas un jour ne passe sans que j'esquisse ce sourire malhabile qui dit " putain c'est bizarre ... y a un truc qui me fait tenir ..."

J'ai annoncé des morts de proches, plus de fois qu'un humain pourrait en supporter !
Pourtant ... le gars il est toujours debout. c'est pas pour dire que je suis comme ci ou comme ça ... c'est juste pour dire que c'est faisable !

(j'


mariesoleil

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 7
    • Voir le profil
Re : au secours je cherche du réconfort
« Réponse #2 le: mars 21, 2014, 10:29:53 am »
Bon jour Saturnin,
Merci d'avoir pris le temps de me répondre, je sais que c'est possible de continuer mais le problème c'est que je n'en ai plus envie même plus pour mes enfants, pour l'instant je tiens je pense pour Papa qui n'aurait plus personne si je décidais d'en finir.
Alors à chaque jour sa peine,je me pousse mais pas assez fort, j'ai peur de la suite.
Marie 

numéro

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 4
    • Voir le profil
Re : au secours je cherche du réconfort
« Réponse #3 le: mars 23, 2014, 09:08:38 am »
Bonjour Marie,

Je suis très touchée par ton témoignage. J'ai perdu mon fils de dix-neuf, il y a trois ans, il s'est suicidé. Comme toi, j'ai été ravagée par la souffrance. Je commence  seulement à réaliser combien mes proches ont été également touchés et combien ils ont besoin de moi.
Tu as su aider les tiens malgré ta douleur, à ta

numéro

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 4
    • Voir le profil
Re : au secours je cherche du réconfort
« Réponse #4 le: mars 23, 2014, 09:27:09 am »
Bonjour Marie,

Je suis très touchée par ton témoignage. J'ai perdu mon fils de dix-neuf, il y a trois ans, il s'est suicidé. Comme toi, j'ai été ravagée par la souffrance. Je commence  seulement à réaliser combien mes proches ont été également touchés et combien ils ont besoin de moi.
Tu as su aider les tiens malgré ta douleur et des épreuves à répétition.
Maintenant, il faut penser à toi, si tu as besoin d’aide tu peux en trouver dans les groupes de paroles où tu pourras rencontrer des personnes capables de t’écouter et d’échanger avec toi mais aussi, n’hésite pas à rencontrer un psychologue. Il faut parler, mettre des mots sur cette souffrance, comprendre ce qui peut l’être. Avoir un espace à soi où tout peut être dit. Cela permet de cheminer et de ne pas envisager le pire.





Cathy

  • Membre Jr
  • **
  • Messages: 67
    • Voir le profil
Re : au secours je cherche du réconfort
« Réponse #5 le: mars 23, 2014, 10:53:27 am »
bonjour a tous, moi aussi ma fille de 21ans s'est suicidée il y a 3ans, et la douleur est toujours là. Je n'arrive pas à avancer malgré les aides (psy et psychiatre), je me sens tellement inutile, je suis vidée, malgré la présence de mes deux autres filles et de ma petite fille. cette envie que tout cela s'arrête tellement c'est insupportable....CATHY

mariesoleil

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 7
    • Voir le profil
Re : au secours je cherche du réconfort
« Réponse #6 le: mars 24, 2014, 01:38:08 pm »
Merci beaucoup pour vos messages de soutien malgré votre douleur.
Contrairement à certains d'entre vous je parle beaucoup et très facilement de mes Anges (je les appelle comme cela c'est plus joli) mais ce que je n'arrive pas à extérioriser c'est ma douleur et mon mal être je suis certaine que les gens pense que je suis bien  car je ne montre rien, j' arrive même à rire, à faire semblant. J'ai l'impression d'être 2 personnes différentes en un corps c'est vraiment désagréable. Ce qui me rassure c'est que je pense que au moins mes enfants n'en souffrent pas.
J'habite le sud de la France et ne connait pas de groupe de soutien, je ne sais même pas si j'aurai le temps d'y aller avec les plannings de folie que j'ai.
Par contre écrire me fait beaucoup de bien vous avez dû vous en apercevoir .
merci encore de votre soutien
Marie 

PrettyBaby

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 7
    • Voir le profil
Re : au secours je cherche du réconfort
« Réponse #7 le: mars 24, 2014, 03:29:21 pm »
Bonjour Marie Soleil

Pour ma part j'ai perdu ma "petite soeur" en janvier 2013.
J'avais moi même déjà eu des envie d'en finir mais aujourd'hui ma puce m'a anéantie. Je ne m'y attendais pas et aujourd'hui je me dis que je n'ai PAS LE DROIT de faire ça, pour ma famille.

La mort c'est une partie de la vie. C'est la fin de la vie. Mais je crois qu'il ne faut pas forcer les choses. La mort arrivera quand elle voudra.
Je pense que tu dois te battre, fais des folies, plaque tout une semaine va au soleil, ou alors prends un sac à dos et va dans un pays à la rencontre de l'humain.
On vit dans un monde de stress, de pression de rapidité. Rien d'agréable. Il faut que nous apprenions à tout stopper, mettre un bouclier face à ca.

Si même tes enfants ne te donnent pas le sourire alors pars sans eux, tu as besoin de te recentrer TOI. Tu sais le suicide c'est a la fois un acte courageux et a la fois très égoïste. Et bien prends ce courage et cet égoïsme et fais en quelque chose de bien.

Si parler te soulage alors parle quitte à ce que se soit tous les jours. Fais tout ce qui est bon pour toi, tu as le droit d'être égoïste.

mariesoleil

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 7
    • Voir le profil
Re : au secours je cherche du réconfort
« Réponse #8 le: mars 26, 2014, 09:47:37 am »
Bonjour Pretty Baby,
Je suis très émue de ta réponse car je me trouve dans le même état d'esprit, sachant le mal que cela fait je me sents pas le droit de faire ça à mes enfants.
En plus mon mari me voyant très mal hier soir à eu la phrase qui tue "tu es obligée de continuer, tu as fais le choix d'avoir Emma" j'explique nous avions 2 garçons déjà grands 15 et 10 ans et à 40 ans désir du 3eme enfant 2 fausses couches à 4 mois de grossesse et là gros dilemn on persévère ou pas? donc un dernier essai et là la cerise sur le gâteau une petite fille arrive. Le vrai bonheur, mon mari en avait envie aussi mais il me disait "on a 40 ans, il va falloir l'éléver et si on tombe malade ect ect..."sur le coup j'ai très mal pris sa reflexion en lui disant trop bête toi aussi tu l'as choisi et il rétorque bien sur mais moi je ne veux pas partir et là je me dis ça se voit tant que ça que je suis mal et je culpabilise par rapport à mes enfants qui doivent s'en rendre compte aussi. :(
Ca n'est pas facile tout ça il paraît que tout est écrit et programmé heureusement qu'on  le sait pas.
Et toi as tu des enfants auquels te raccrocher? t'as petite soeur avait quel âge?
Si mes questions sont trop personnelles je comprendrai que tu ne répondes pas.
Merci pour tes conseils mais tout plaquer m'est impossible (travail enfant...) et partir au soleil je suis dans le sud de la France au bord de la mer donc à part partir dans les îles ça  ne peut pas être mieux mais là c'est les moyens qui manquent.
Courage, courage
Marie
     

thierry

  • Membre Jr
  • **
  • Messages: 69
    • Voir le profil
Re : au secours je cherche du réconfort
« Réponse #9 le: mars 27, 2014, 06:48:38 pm »
bonsoir je sui thierry mon fils hugo a decidè de quitter ce monde le 11decembre 2013 bientot 4 mois il avait eu 19 Ans le 21novembre 2013 Jai 48ans et c et tres dure de suportè cette douleur qui me torture le corp .jai 48ans et jai une fille de 14moi (demi soeur d hugo et un autre fils quentin 25ans frere d hugo completement aneanti .je suis allè une fois au groupe de parole de phare mais j ai ete très mal aprè.devant les gens je ne montre rien et je croi que cela me fait vraiment du mal alors je vai souvent au cimetiere parler a hugo .dite moi comment vous y arrivè merci

mariesoleil

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 7
    • Voir le profil
Re : au secours je cherche du réconfort
« Réponse #10 le: mars 28, 2014, 10:57:56 am »
Bonjour Thierry,
J'ai lu plusieurs de tes posts qui m'ont boulversée sans oser te répondre car je me sens comme une intruse n'ayant pas eu la douleur d'avoir perdu un enfant et je ne me permettrais pas de comparer ta douleur à la mienne.
Comment je fais? honnêtement je ne sais pas si l'on m'avait dit tout ce qui allait arriver j'aurais dit c'est impossible de continuer ça doit être horrible, effectivement ça l'est encore plus que je l'aurai imaginé mais tu vois je continu.
Tu vois mon petit frère est décédé en 1993 et depuis tout a basculé c'est depuis un enchaînement de deuils j'en compte 25 en 20 ans pour ne parler que des personnes très très proches, ça me fait douter de l'avenir car à part mon père plus rien ne me relie à mon enfance, ils sont tous partis les uns après les autres, je me sens orpheline, je ne peux plus parler et poser de question sur mes ailleux maternels car il n'y a plus personne.
C'est très déroutant car toujours le reflexe de prendre le téléphone pour appeler Maman et là je replonge en réalisant qu'elle n'est plus là non plus (1 an le 03 04) mais je continu car il y a mes 3 enfants (25-20-11 ans) et j'aimerais qu'ils aient une enfance et adolescence incousiante comme la mienne  c'est difficile car eux ont connu le deuil très jeunes.
En fait ce qui m'aide (là tu vas peut être me prendre pour un dérangée) mais Maman me fait des signes et ça me console car je reste persuadée que maintenant elle est bien, sereine et qu'elle a retrouvé tous ceux qu'elle aimait. Je ne sais pas si tu y crois mais si ça t'interesse je t'en citerai, moi même avant j'étais très septique même réfractaire à ce genre de chose mais c'est en allant sur certains sites que ça m'est apparu comme une évidence. Toujours est il que ça m'aide à poursuivre ma route, alors ce que pensent les gens je m'en f...
Tu vois j'arrive à parler de mes anges mais pas de ce que je ressens  et ça me pèse, de temps en temps je prends un papier et écris ce que je ressens et ce qui me passe par là tête, ça m'aide et j'ai relu mes écrits du temps de l'avc puis juste après le décés de Maman et je me dis que j'ai un peu avancé car ma douleur est un peu moins cruelle, le manque est toujours là, de temps en temps je me dis encore mais non elle va revenir. Je pense que j'avance tout doucement, j'ai mis 3 ans pour arriver à penser sans pleurer et sans avoir la boule dans la gorge à mon frère qui s'est suicidé.
Un deuil c'est très long et cela dépend de chacun, de son vécu, des circonstances il n'y a pas de règle, alors je pense qu'il faut prendre son temps, évacuer toute la douleur qui est en toi pour arriver et c'est le plus dur qu'il est mieux maintenant que sur cette terre et que tu n'y es pour rien.
Ne fais pas comme Maman, elle ne parlait pas et faisait comme si ça allait, ne montrait rien pour pas nous faire souffrir davantage mais la pression a été trop forte (paroles de son médecin) elle a fait un avc alors qu'elle été en parfaite santé. Je pense réellement que c'est la pression car elle a eu son avc le 20 03 13 pour finalement partir le 03 04 mon frère est décédé le 30 03 et ses soeurs le 24 et 26 03   sa maman le 13 03 donc le mois de mars été un mois maudit pour elle. Elle m'avait dit heureusement que ta fille est née en mars car sinon c'est vraiment un mois noir. 
Les conseils sont difficiles à donner car chacun fait comme il peut mais une chose est sure Hugo voudrait te voir heureux alors il faut que tu trouves une raison à ta vie, penses à tes 2 autres enfants qui souffrent aussi même ta toute petite elle ne comprend pas mes ressens ton malaise et ta tristesse.
Je te souhaite beaucoup de courage et surtout n'hésite pas à m'écrire je serai là.
Marie
 
   

thierry

  • Membre Jr
  • **
  • Messages: 69
    • Voir le profil
Re : au secours je cherche du réconfort
« Réponse #11 le: mars 30, 2014, 01:29:46 pm »
MERCI MARIESOLEIL t es paroles me reconforte et peuve peutetre aider quentin mon autre fils de 25ans et completement perdu ,qui vie chez sa mère , il ne travail plus se laise allè, sa maman et moi ne pouvons l aider car on ne sais pa quoi faire c est vraiment très dure cette situation car nous somme anèanti par la disparition d hugo et en plus on doit gèrè quentin ,on ne sai plus comment faire merci a toi ,hugo mon fils je t aime tu me manque repose en paix avec tous ses anges partit trop tot

PrettyBaby

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 7
    • Voir le profil
Re : au secours je cherche du réconfort
« Réponse #12 le: mars 30, 2014, 11:45:10 pm »
Bonsoir Marie soleil

Désolé je ne me suis pas beaucoup connectée ces derniers temps.


Non je n'ai pas d'enfants. J'ai 24ans et même pas de copain!!! Je vis avec mes parents et les garçons qui ont 2 ans de moins que moi. Ma Mathilde avait 5 ans de moins que moi, elle s'est suicidée a 17ans 1 mois avant sa majorité....

Tu sais des fois on croit qu'on ne peut rien plaquer mais rien qu'un week end ca peut etre une parenthèse...

Je te souhaite beaucoup de courage, je sais qu'affronter ses démons ce n'est jamais facile...
J'entends les parents nous dire "nous c'est fichu mais vous battez vous la vie est devant vous" Je refuse d'entendre ça, mes parents ont la 50aine. On est jeunes à cet age la... Il faut vivre qu'importe qu'on ait encore une espérance de vie d'un mois, d'un an, d'une décénie, d'un siècle.

Il faut croquer ce qu'on peut je crois. Même si on en a pas envie.


mariesoleil

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 7
    • Voir le profil
Re : au secours je cherche du réconfort
« Réponse #13 le: avril 03, 2014, 10:37:47 am »
Bonjour à tous ceux qui m'ont répondu et aux autres qui me lisent,
Aujourd'hui je ne serais pas d'un grand réconfort (encore moins que d'habitude) car il y a un an je veillais Maman qui rendra son dernier souffle à 18 H 15. Le monde s'est écroulé encore une fois, une partie de moi est morte avec elle car j'ai perdu tous ceux que me rattachait à mon enfance et adolescence heureuse (sauf Papa) j'ai l'impression d'être devenue adulte d'un seul coup alors que j'ai 51 ans avec enfants, mari travail depuis l'âge de 20 ans et indépendante depuis.
Maintenant j'ai peur de l'avenir, pour mes enfants , peur qu'il leur arrive quelque chose, je n'ai plus envie de rire ni de m'amuser (gros boulversement pour nous car je faisias toujours venir du monde à la maison, gérer 20 personnes minimum à table ne m'effrayais pas, j'étais même heureuse de faire plaisir et d'avoir une maison pleine de rires) mais c'est fini je n'en ai plus envie ni le courage, je ne supporte plus d'entendre les gens rire. Je sais qu'il faut que je me force pour mes enfants mais c'est trop dur.
Maman tes mains si douces et tes mots tendres me manquent, ton sourire et nos fou rires me manquent,  nos coups de téléphones du soir et tes conseils me manquent, nos journées shopping, nos petits restau et mots croisés me manquent j'ai très très mal mais j'espère au moins que tu es maintenant en paix et que tu as retrouvé mes petits frères là haut avec les anges.
Je t'aime Maman et espère te retrouver bientôt.
Marie   

PrettyBaby

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 7
    • Voir le profil
Re : au secours je cherche du réconfort
« Réponse #14 le: avril 05, 2014, 11:00:52 pm »
Mariesoleil,

Je vais peut être être un peu choquante mais malheureusement il est logique de voir un jour ses parents mourir. C'est l'inverse qui est plus compliqué.
Tu aimes ta maman et c'est normal qu'elle te manque mais je ne crois pas qu'il faut espérer la revoir bientot :(

Il faut se battre. A l'échelle de l'humanité nous nous sommes même pas des grains de sable. Il y a au moins 3 millions d'années que l'humain existe alors nos espérances de vie de 85ans environ ne représentent rien. Je crois qu'il faut "philosopher" sur cela et se dire que notre petite (dans le sens peu longue) existence il faut absolument en profiter. J'ai moi même parfois extrêmement de mal à m'auto convaincre et à mettre ce principe en oeuvre seulement je suis persuadée que c'est vrai.

Trouvons nous une utilité, nous en avons surement une.
Si on ne se bat pas pour nous, alors il le faut pour les autres.