Auteur Sujet: ne pas désespérer, l'être humain est capable de résilience  (Lu 4640 fois)

skandareia

  • Nouveau membre
  • *
  • Messages: 11
    • Voir le profil
ne pas désespérer, l'être humain est capable de résilience
« le: novembre 20, 2011, 03:06:57 pm »
 Bonjour à toutes et tous ,


je me suis inscrite hier ; le forum est une chose magnifique pour que nous toutes te tous puissions nous exprimer sachant que nous serons lu dans le respect et la totale compréhension!
je voudrais donner un message d'espoir : j'ai perdu mon fils adoré il y a cinq ans ;je passe des moments difficiles , mais n'ayant jamais culpabilisé, ayant voulu respecter le choix (en était ce un ou un raptus suicidaire?) je n'en ai jamais voulu à cet enfant , à cet homme d e25 ans , beau comme un dieu pour sa maman;
mais l'être humain a des ressources ; oui c'est dur , oui c'est une souffrance intolérable que de devoir ensevelir son enfant mais il faut espérer , oser aller vers l'avant , pour soi , pour ceux qui restent , oser se faire du bien et surtout donner ; donner des sourires à ceux qui ne peuvent pas , oser rire , oser aimer parce que nos enfants  ne voudraient certainement pas nous voir nous effondrer; ils n'avaient pas au moment de leur geste , la capacité de penser à ceux qui allaient rester ; il leur fallait stopper une trop grande douleur et ils n'ont trouvé que le suicide!
courage à vous toutes et tous qui souffraient ; mais la résilience est une capacité qui va vous permettre de vous relever, peu à peu , à votre vitesse et vous vivrez à nouveau , sans jamais oublier l'enfant parti, et surtout sans culpabilité
très très chaleureusement Skandareia

Skandareia

martine

  • Membre Jr
  • **
  • Messages: 71
    • Voir le profil
Re : ne pas désespérer, l'être humain est capable de résilience
« Réponse #1 le: novembre 20, 2011, 05:44:23 pm »
bonjour , je viens de lire votre message, moi aussi mon fils chéri est parti le 21 février 2O1O deux jours avant ses 35 ans !! il a fait u raptus sucidaire d aprés le médecin !!  il n a jamais voulu nous causer ce chagrin la !!! il était trop bon pour sa !!  mais voila il la fait !! je l ai trouvé une heure trop tard !!! j attend le jour ou j irais le rejoindre !!

PhareAdmin

  • Administrateur
  • Nouveau membre
  • *****
  • Messages: 33
    • Voir le profil
Re : ne pas désespérer, l'être humain est capable de résilience
« Réponse #2 le: novembre 23, 2011, 06:35:44 pm »
Merci pour ce message d'espoir, étant moi même un parent d'une fille de vingt qui s'est suicidée il y a trois ans. Oui, il faut vivre, agir et profiter des bons moments. ce n'est pas les trahir, au contraire, car ils ne voulaient pas nous rendre tristes!
 
Par ailleurs, étant administrateur du Forum, je me dois de classer les échanges: je me permets de déplacer votre sujet dans la section "Vivre mon deuil" dans la section "ce qui m'aide à vivre mon deuil". Vous remerciant de ces échanges et vous souhaitant Bon courage. Cordialement.

martine

  • Membre Jr
  • **
  • Messages: 71
    • Voir le profil
Re : ne pas désespérer, l'être humain est capable de résilience
« Réponse #3 le: novembre 24, 2011, 08:16:55 pm »
c est vrai , que c est un message d espoir !! pour moi cela fera 2 ans en février que mon fils adoré à mis fin à ses jours !! je ne suis pas encore à ce stade du deuil !!

nicolas

  • Modérateur Global
  • Nouveau membre
  • *****
  • Messages: 37
    • Voir le profil
Re : Re : ne pas désespérer, l'être humain est capable de résilience
« Réponse #4 le: novembre 30, 2011, 11:26:27 pm »
bonjour , je viens de lire votre message, moi aussi mon fils chéri est parti le 21 février 2O1O deux jours avant ses 35 ans !! il a fait u raptus sucidaire d aprés le médecin !!  il n a jamais voulu nous causer ce chagrin la !!! il était trop bon pour sa !!  mais voila il la fait !! je l ai trouvé une heure trop tard !!! j attend le jour ou j irais le rejoindre !!
Bonjour. Je ne sais pas si vous ressentez la même chose, mais les images de la découverte de ma fille me reviennent régulièrement en tête, surtout qu'elle s'est suicidée à la maison. je pense que cela rajoute à notre douleur et que ces souvenirs sont trop brutaux... certains me conseillent des séances d'EMDR, je pense que je vais le faire car cela me tourne trop dans la tête. Cela ne supprimera pas la tristesse, mais si cela peut atténuer ce choc!

Cathy

  • Membre Jr
  • **
  • Messages: 67
    • Voir le profil
Re : ne pas désespérer, l'être humain est capable de résilience
« Réponse #5 le: décembre 01, 2011, 10:59:51 am »
Nicolas, je vous retrouve sur ce sujet. Moi aussi, c'est moi qui aie découvert ma fille dans le garage !!!! cette image est omniprésente, mais contrairement à beaucoup d'auto-lyse, ma fille avait les pieds au sol, habillée et maquillée comme pour sortir (elle voulait être présentable .....ce sont ses mots) je ressens plus SA douleur que la mienne, Son désarroi, j'ai mal pour ELLE. Nous voulons, mon mari et moi, garder notre maison pour tous les souvenirs, il y en a eu des bons !!!!! Les paroles de mes filles me font du bien, elles disent que nous sommes 5 (même si c'est dans la pensée) Mélanie est toujours avec nous. Faîtes ce que vous jugez bon pour vous et votre famille, courage, chaleureusement

muriel

  • Membre Héro
  • *****
  • Messages: 613
    • Voir le profil
Re : ne pas désespérer, l'être humain est capable de résilience
« Réponse #6 le: juillet 26, 2012, 11:09:22 am »
Skandareia,
Oui, c'est un doux message et je pense que l'être humain est capable de résilience face à un grand traumatisme et en effet c'est le but de ce lieu d'échange . Mais chacun à son rythme car si précipitation risque d'echec et la dépression qui peut nous engloutir à tout jamais fera son oeuvre.
Mon fils s'est défenestré , et j'étais là aussi à voir sa vie partir , il y aura 8 mois le 30 novembre...résilience il y aura mais je n'ai pas encore compris vraiment que mon enfant ne serait plus jamais là, physiquement là ! 8 mois, le temps d'une grossesse .
23 ans  11 mois et 9 jours le temps du bonheur de l'avoir près de moi. Il me manque tant que j'attends aussi l'heure de le rejoindre.
Mais avant j'espère relever, pour lui, le défi du parcours qu'il me reste à faire, car jamais, jamais il n'aurait voulu tant de tristesse autour de lui.